BFMTV

Seine-et-Marne: une étudiante violée dans le train

Dans la nuit du 4 au 5 février une étudiante a été violée dans le train qui l'amenait à Melun (illustration).

Dans la nuit du 4 au 5 février une étudiante a été violée dans le train qui l'amenait à Melun (illustration). - Joël Saget - AFP

Une jeune femme de 22 ans a été violée dans le train Paris-Melun au début du mois. La victime, poursuivie une fois arrivée n’a reçu l’aide d’aucun des passagers du train.

La jeune femme a mis deux jours avant de parler de son agression. Cette étudiante de 22 ans rentrait chez ses parents à Melun lorsqu’elle a été agressée dans la nuit du 4 au 5 février, rapporte Le Parisien.

Alors qu’elle attend le train de 23h49 à Paris, elle est abordée sur le quai par un homme, tandis qu’elle fume une cigarette. Une fois assise dans le train ce dernier l’accoste de nouveau et engage la conversation. L’étudiante ne répond pas, l’homme devient insistant jusqu’à lui faire des suçons. La jeune femme tente de le repousser sans y parvenir, il finit alors par la violer.

Pas de réaction des passagers

Selon Le Parisien, aucun des passagers du train n’intervient. Et le calvaire n’est pas terminé pour la jeune femme. Une fois les voyageurs descendus à Melun, l’agresseur poursuit sa victime dans la ville et tente de la violer une nouvelle fois.

L’homme finit par s’en aller et la victime rentre chez elle. Ses parents remarquent que la jeune fille présente des hématomes sur le visage, mais sous le choc elle explique simplement être tombée. 

Un homme de 38 ans identifié

Deux jours plus tard, elle finit par se confier à des amies, la police est alors alertée. Un homme de 38 ans, identifié grâce aux caméras de vidéosurveillance de la gare est interpellé lundi dernier. L’homme est un SDF de la région de Montereau, son avocat indique qu’il ne serait pas connu pour des affaires sexuelles.

Le parquet de Melun a ouvert une information judiciaire pour viol jeudi. L’homme soupçonné d’être l’agresseur est écroué à la prison de Fleury-Mérogis.

C. B