BFMTV

Saint-Maur: un surveillant de prison pris en otage

La prison de Nanterre. Photo d'illustration

La prison de Nanterre. Photo d'illustration - Dominique Faget - AFP

La prise d'otage a débuté à 17 heures. Deux détenus retiennent un brigadier chef à la Maison centrale de saint-Maur, dans l'Indre. Un des deux détenus s'est rendu.

Un surveillant a été pris en otage par deux détenus à la prison de Saint-Maur, selon l'administration pénitentiaire.

Dans un communiqué de presse, l'administration pénitentiaire précise que la prise d'otage a débuté à 17h "dans le quartier arrivant" de l'établissement pénitentiaire. Un surveillant brigadier est retenu par deux détenus. Les équipes régionales d'intervention et de sécurité (Eris) de Paris ont été dépêchées sur place.

Un détenu s'est rendu

Vers 19h15, l'un des deux détenus s'est rendu, l'autre restent sur place avec le surveillant. Le détenu sorti était à l'origine de la prise d'otages. Il présente des troubles psychiatriques et avait demandé son hospitalisation d'office, lorsqu'il était enfermé avec le surveillant, selon des sources concordantes.

 Un PC de crise a été installé à l'intérieur de la maison centrale, avec une vingtaine de policiers, a constaté sur place un journaliste de l'AFP.

La maison centrale de Saint-Maur accueille 206 détenus, et l’établissement compte actuellement 268 personnels pénitentiaires, dont 235 personnels de surveillance, précise le communiqué. Les maisons centrales sont destinées à accueillir des détenus condamnés à de longues peines. Celle de Saint-Maur se situe à quelques kilomètres de Châteauroux et a été mise en service en 1975.

A. D. avec AFP