BFMTV

Saint-Etienne: une cabane de gilets jaunes incendiée

Les quatre individus sont encore recherchés.

Les quatre individus sont encore recherchés. - Fred Tanneau - AFP

Les agresseurs ont pénétré ce dimanche matin dans l'abris, munis de produits inflammables qu'ils ont déversés sur la cabane et deux de ses occupants. Selon l'une des victimes, il s'agirait de quatre individus précédemment exclus du campement.

Quatre individus ont incendié une cabane de gilets jaunes ce dimanche, a fait savoir la police de Saint-Etienne. Deux occupants de l'abris auraient également été aspergés de carburant, affirme l'une des victimes.

Jerricans et produits inflammables

Selon la plainte déposée par l'un des deux occupants, deux hommes et deux femmes auraient pénétré vers 6 heures du matin dans la construction en bois d'une cinquantaine de mètres carrés - chauffée par un poêle bois et éclairé par un groupe électrogène - avec des jerricans remplis de produit inflammable.

Ils en auraient déversé sur des éléments en bois de la cabane tout en ordonnant à l'homme et à la femme présents, âgés d'une cinquantaine d'années, de quitter les lieux. Face à leur refus, ils les auraient également aspergés de produit inflammable, ainsi que le chien appartenant à la femme.

Exclus des gilets jaunes

Devant la détermination affichée par leurs agresseurs, une des victimes a finalement "quitté le baraquement qu'ils ont aussitôt incendié", raconte-t-elle. Et d'ajouter que les quatre individus recherchés ne sont pas inconnus des gilets jaunes du campement du quartier stéphanois de Méons puisqu'ils en auraient été exclus.

L'enquête en cours, avec des réquisitions effectuées pour exploiter une caméra de vidéo-surveillance située à proximité, a été confiée à la sûreté départementale de la Loire. 

Ambre Lepoivre avec AFP