BFMTV

RER D: sécurité renforcée en gare de Grigny depuis une agression

Des CRS en gare de Grigny, mardi soir.

Des CRS en gare de Grigny, mardi soir. - -

La surveillance policière a été légèrement renforcée dans la gare RER de Grigny, après l’agression samedi de plusieurs voyageurs par une vingtaine de jeunes au visage masqué. Une mesure qui ne convainc toutefois pas les habitants.

Aux abords de la gare de Grigny, mardi soir, des policiers prenaient la relève de leur collègue pour la soirée. Dans cette gare RER de l'Essonne, la sécurité a été renforcée depuis l'attaque, samedi, de plusieurs passagers du RER D par une bande de jeunes.

Une présence rassurante pour certains habitants, choqués par une série d'agressions la semaine dernière dans les trains et les bus. "On se sent un peu plus en sécurité, indique l'un d'eux. Mais pas complètement."

"C'est un peu le Far West dans les trains"

Certains espèrent que la surveillance policière sera dorénavant exercée en continu. "Je travaille le week-end, indique une usagère du RER, et le matin c'est un peu le Far West dans les trains... On croise des jeunes qui rentrent de soirée, des gens qui fument, qui hurlent."

Usager régulier de la ligne D, un jeune homme reste perplexe sur l'efficacité des renforts policiers. "Quand on voit la police passer, on ne se sent même plus en sécurité, admet-il. Maintenant, les jeunes sortent armés et les policiers n'ont même pas de gilet pare-balles!"

Habitués des dispositifs renforcés ponctuels, certains habitants de Grigny estiment désormais qu'il faudrait surtout développer une police de proximité.

A LIRE AUSSI:

>> Une bande détrousse les passagers du RER D à Grigny

>> RER D attaqué: six plaintes déposées