BFMTV

Rennes: un homme de 29 ans, soupçonné de trois viols, a été mis en examen et incarcéré

Un officier de police près d'un véhicule (photo d'illustration)

Un officier de police près d'un véhicule (photo d'illustration) - Denis Charlet / AFP

Samedi dernier, à Rennes, un homme a été arrêté, soupçonné d'avoir violé trois femmes. Confondu par son ADN, il a ensuite été mis en examen et incarcéré.

Un homme de 29 ans d'origine afghane, soupçonné d'avoir violé deux femmes à Rennes (Ille-et-Vilaine) et une à Brest (Finistère), a été arrêté le week-end dernier. Présenté à un juge, il a été mis en examen et incarcéré à Rennes, a rapporté France Bleu Bretagne ce lundi

Dans la nuit du 24 novembre dernier, une femme d'une vingtaine d'année a été violée vers 3 heures du matin au pied de la tour les Horizons, dans le quartier Bourg-l'Évesque, à Rennes. Après le dépôt de plainte de la victime, les policiers ont pu relever des traces d'ADN et émettre un signalement plus précis. L'ADN a également été comparé à celui relevé lors d'un autre viol, à Brest. Puis, le 15 décembre, au pied de la même tour à Rennes, une femme âgée d'une quarantaine d'années a été violée aux alentours de 4 heures du matin. 

L'affaire a connu son dénouement samedi dernier, lorsque des policiers de la brigade anti-criminalité (BAC) ont interpellé, vers 4 heures du matin, un homme avec un comportement suspect à Rennes. Les prélèvements ADN ont alors matché avec ceux de l'agresseur des trois femmes. L'instruction se poursuit toujours, selon la radio. 

Clément Boutin