BFMTV

Réflexion sur une réforme du maintien de l'ordre: l'usage du LBD jugé "indispensable"

Christophe Castaner lors du séminaire organisé place Beauvau ce lundi 17 juin 2019.

Christophe Castaner lors du séminaire organisé place Beauvau ce lundi 17 juin 2019. - JACQUES DEMARTHON / AFP

Après la crise des gilets jaunes, Christophe Castaner veut réformer le maintien de l'ordre. Lors d'un séminaire organisé ce lundi, lui et plusieurs experts ont maintenu que l'usage du LBD était "indispensable". À l'avenir, les forces de l'ordre pourraient cependant être "mieux formées", et les lanceurs de balles de défense pourraient être équipés de "viseurs lasers".

Le ministre de l'Intérieur a lancé une réflexion sur le maintien de l'ordre. Après sept mois de manifestations des gilets jaunes, et plusieurs polémiques, une quinzaine d'experts français et étrangers se sont réunis place Beauvau ce lundi afin de réfléchir à une nouvelle doctrine de maintien de l'ordre.

Selon nos informations, les experts jugent "indispensable" l'usage du lanceur de balles de défense (LBD) en manifestation, alors que cette arme avait été au centre des crispations ces derniers mois en raison de plusieurs blessures graves de manifestants dont certaines lui ont été attribuées.

Des LBD bientôt équipés de viseurs laser?

En ouverture du séminaire, rapporte le journal Le Monde, Christophe Castaner a appelé les participants aux tables rondes à apporter "une liberté de ton totale, de la franchise, des idées, surtout si elles sont disruptives ou audacieuses".

Cependant, le quotidien national note un certain manque de "voix dissonantes" autour des tables. D'autant que lors de ce séminaire, le ministre de l'Intérieur a continué de récuser le terme de "violences policières".

"On ne répond pas à des cocktails Molotov avec des bons sentiments, on ne protège pas l’ordre républicain avec des mots doux", a-t-il défendu face aux experts, comme le rapporte Le Monde. "On peut faire croire que tirer au LBD serait une violence policière, que lancer une grenade de désencerclement serait une violence policière, utiliser une matraque serait encore une violence policière, mais ce serait oublier les circonstances et le cadre d’emploi", a-t-il ajouté.

"Il faut nous adapter"

Christophe Castaner a déclaré que la formation des forces de l'ordre pourrait être revue afin d'être "plus technique et plus régulière". Selon nos informations, certaines innovations technologiques pourraient également être apportées au LBD, comme des "viseurs laser" permettant "davantage de précision" dans les tirs.

"Nous devons construire ensemble des réponses adaptées. Aujourd'hui les termes du paradoxe du maintien de l'ordre ont changé, il nous faut donc nous adapter", a déclaré Christophe Castaner lors de ce séminaire intitulé "regards sur le maintien de l'ordre en Europe".
"Nous avons géré l'urgence en temps chaud mais nous devons aussi réfléchir à ce que doivent être la police et la gendarmerie, et ce sera le travail que nous ferons dans le cadre du livre blanc", a-t-il précisé.

Selon nos informations, les conclusions de ce séminaire sont attendues d'ici "la rentrée prochaine". Un document sera mis sur pied d'ici septembre afin de "donner de nouvelles consignes aux policiers et gendarmes sur le terrain".

Jeanne Bulant