BFMTV

Pyrénées-Orientales: découverte d’un mystérieux cercueil vide en contrebas d'une route

Des agents des routes ont découvert, au fond d'un ravin, un cercueil en chêne de taille adulte.

Des agents des routes ont découvert, au fond d'un ravin, un cercueil en chêne de taille adulte. - Jeff Pachoud – AFP

Des agents des routes ont retrouvé un cercueil au fond d’un ravin. Leur découverte n’en finit pas d’alimenter les conversations des habitants de Serralongue, une petite commune des Pyrénées-Orientales.

Le 8 janvier dernier, des agents de la direction départementale des routes ont retrouvé un cercueil dans un ravin, en contrebas de la départementale 44 dans les Pyrénées-Orientales, selon des informations de France Bleu. Une découverte inattendue qu’ils ont d’abord attribuée aux fortes pluies, un écoulement d’eau aurait en effet pu déplacer l’imposante caisse en chêne de taille adulte.

Les agents des routes préviennent alors le major de gendarmerie qui, à son tour, contacte le maire de Serralongue. Ce dernier n’en croit pas ses oreilles et lui fait même répéter. "Il m'a répondu, 'non non Monsieur le maire, vous ne rêvez pas, c'est un cercueil'".

Des analyses en cours

En découvrant l’objet au fond du ravin, l’élu constate que le couvercle a été forcé, les boulons dévissés et qu’il n’y a plus aucun corps à l’intérieur. Qui a pu forcer le cercueil? Où est passé le corps? Mystère.

Pour tenter d’y voir plus clair dans cette affaire, les gendarmes ont effectué des prélèvements et attendent désormais les résultats. Le cercueil a ensuite été déposé aux pompes funèbres du village, mais les gérants n'ont pas reconnu leur marque de fabrique. La boîte "a pu être façonnée il y a une vingtaine d'années", expliquent-ils.

Les habitants de Serralongue vont devoir faire preuve de patience avant que cette intrigante énigme ne soit résolue.

H.M.