BFMTV

Puy-en-Velay: une mère et son fils de 11 ans portés disparus

Marie-Christine et son fils Gaétan ont disparu depuis le 5 décembre.

Marie-Christine et son fils Gaétan ont disparu depuis le 5 décembre. - -

Les enquêteurs en charge de la disparition en Auvergne d'une femme de 32 ans, fragile psychologiquement, et de son jeune fils, ont exprimé leur inquiétude sur le sort de l'enfant.

Les enquêteurs redoutent le pire. Marie-Christine, 32 ans, a disparu avec son fils Gaétan, 11 ans, depuis le 5 décembre dernier au Puy-en-Velay, en Auvergne. Cette jeune femme, fragile psychologiquement, avait exprimé sa volonté d'en finir peu de temps avant de s'évaporer dans la nature.

"Un certain nombre d'éléments permettent de penser que l'enfant est en danger", explique une source proche de l'enquête, évoquant un message envoyé par la jeune femme à son concubin la veille de son départ. "Ce dernier SMS, disant qu'elle était folle et qu'il valait mieux qu'elle disparaisse, peut s'interpréter comme une volonté d'en finir."

Selon cette même source, la jeune mère, sans travail et criblée de dettes, "aurait tenté précédemment de tuer son fils en l'étouffant". Son concubin, qui n'est pas le père de l'enfant mais qui les hébergeait tous deux, a expliqué aux enquêteurs avoir lui-même été "agressé avec un marteau" récemment. Il n'avait pas porté plainte, ni alerté la police.

Le concubin agressé par sa femme?

"Il a été hospitalisé pendant trois jours avec des traces de coups et l'arme n'a pas été retrouvée", a indiqué la même source, précisant que la jeune femme, conduite par les pompiers à l'hôpital psychiatrique du Puy-en-Velay, s'était seulement vu prescrire des anxiolytiques.

La police du Puy-en-Velay a lancé samedi un appel à témoins après que le concubin avait signalé jeudi la disparition jugée inquiétante de la mère et son fils, qui n'ont plus donné signe de vie depuis le 5 décembre.

Une voisine, rencontrée par BFMTV, parle d'une femme "très gentille", et de son garçon qu'elle considérait comme son "petit-fils". "Je suis vraiment inquiète pour le petit", confie-t-elle.

|||APPEL À TEMOINS

La police a lancé samedi un appel à témoins. Si vous pensez détenir la moindre information, contactez le 04.71.04.04.22.

A. G. avec AFP