BFMTV

Puy-de-Dôme: un homme de 88 ans écroué pour le meurtre de son épouse de 93 ans

Photo d'illustration

Photo d'illustration - AFP

L'homme, qui a reconnu avoir tiré sur son épouse, a tenu des explications incohérentes autour d'une "soupe trop chaude" a expliqué le procureur de la République, Eric Maillaud, ce lundi.

Un homme de 88 ans a été mis en examen pour "homicide involontaire" et placé en détention, a appris ce lundi l'Agence France-Presse (AFP) du parquet de Clermont-Ferrand. Il est soupçonné d'avoir tué son épouse de 93 ans à leur domicile d'Artonne, un village du Puy-de-Dôme, vendredi dernier. 

"L'homme a reconnu qu'il avait été tiré sur son épouse. Pour le moment, on ne comprend pas les raisons exactes de son geste. Il a tenu des explications incohérentes autour d'une 'soupe trop chaude'", a expliqué ce lundi le procureur de la République, Éric Maillaud.

Expertise psychiatrique à venir

"L'enquête devra déterminer si des faits de violences conjugales ont été commis au sein du couple par le passé", a poursuivi le magistrat. Une expertise psychiatrique devra, quant à elle, déterminer si cet homme âgé, qui semblait "détaché en garde à vue", peut être considéré comme responsable de son geste.

C'est une entreprise de télé-assistance, gestionnaire du détecteur de chute que la victime avait autour du cou, qui a informé les enfants du couple d'un problème. À leur arrivée, ils ont découvert leur mère à terre, touchée au bas du visage par un tir d'arme à feu. Un fusil avec des balles de petit calibre était près du corps.

Leur père, présent au domicile, a immédiatement été interpellé. Une autopsie doit avoir lieu dans les prochains jours.

En 2017, 130 femmes sont mortes sous les coups de leur compagnon, ex-conjoint ou petit ami, contre 123 en 2016, selon les données communiquées par le ministère de l'Intérieur.

Clémentine Piriou avec AFP