BFMTV

Prison avec sursis pour des policiers dans l'affaire Ajimi

Deux policiers de la brigade anti-criminalité (Bac) ont été condamnés vendredi à des peines de 18 et 24 mois de prison avec sursis par le tribunal de Grasse dans l'affaire Hakim Ajimi, un jeune homme mort par asphyxie lors d'une interpellation violente en

Deux policiers de la brigade anti-criminalité (Bac) ont été condamnés vendredi à des peines de 18 et 24 mois de prison avec sursis par le tribunal de Grasse dans l'affaire Hakim Ajimi, un jeune homme mort par asphyxie lors d'une interpellation violente en - -

PARIS (Reuters) - Les deux principaux prévenus dans l'affaire Hakim Ajimi, un jeune homme mort par asphyxie lors d'une interpellation violente en...

PARIS (Reuters) - Les deux principaux prévenus dans l'affaire Hakim Ajimi, un jeune homme mort par asphyxie lors d'une interpellation violente en mai 2008, ont été condamnés vendredi à des peines de prison avec sursis par le tribunal de Grasse (Alpes-Maritimes).

Les deux policiers de la brigade anti-criminalité (Bac) ont été reconnus coupables d'homicide involontaire et de non-assistance à personne en danger. Ils ont été condamnés respectivement à des peines de 18 mois et 24 mois de prison, avec sursis dans les deux cas. Ils ont fait savoir qu'ils feraient appel.

Pierre Thébault, édité par Patrick Vignal