BFMTV

Pour lutter contre l'occupation "illégitime de l'État de Savoie", il vandalise un radar 

Un radar dégradé

Un radar dégradé - Philippe Huguen - AFP

L'homme a filmé son action dans une courte vidéo, où il apparaît à visage découvert.

C'est au nom de la Savoie Libre qu'un homme qui se fait appeler Pascal, la soixantaine, a, il y a quelques jours, vandalisé un radar situé aux alentours d'Albertville. Dans une vidéo, où il apparaît à visage découvert et qu ia été diffusée à de nombreuses reprises su les réseaux sociaux, ce dernier asperge copieusement l'appareil à l'aide d'une bombe de peinture orange.

Comme le souligne France Bleu, la vidéo originelle a été supprimée une première fois, avant d'être republiée par de nombreux internautes. L'affaire a été prise en main par les gendarmes de la brigade d'Albertville. 

Ouverture d'une enquête de gendarmerie

Au fil de la courte séquence, l'homme se veut de plus en plus menaçant. Après avoir souligné que "tous les radars, les administrations, la police, la justice, tout est illégitime dans l'État de Savoie, c'est à dire les départements 73 et 74", le dénommé Pascal a envoyé un message à tous ceux qui tenteraient de le retrouver.

"Ne venez pas me tourner autour, vous aurez des problèmes", provoque-t-il. 

Des menaces qui n'ont pas suffi à faire reculer les gendarmes qui ont procédé aux premières constatations et ouvert une enquête. Lors des premières semaines de la crise des gilets jaunes, de nombreux radars de la région avaient déjà été dégradés, suivant le même mode opératoire. 

Hugo Septier