BFMTV

Plainte d'un huissier: Dieudonné est sorti de sa seconde garde à vue

Dieudonné pendant une tournée en Belgique, en 2012.

Dieudonné pendant une tournée en Belgique, en 2012. - -

Après une première garde à vue mardi, le polémiste a été à nouveau entendu ce mercredi, avant d'être libéré en début de soirée. Une confrontation a eu lieu, l'humoriste ayant contesté le faits de "violences" dont un huissier l'accuse.

Dieudonné a de nouveau été placé en garde à vue ce mercredi, garde à vue levée en début de soirée, après la plainte d'un huissier pour violences lundi soir. Une confrontation a eu lieu à la gendarmerie de l'Eure-et-Loire, a précisé Patrice Ollivier-Maurel, le procureur de la République à Chartres, car le polémiste contestait les faits.Dieudonné a maintenu avoir été absent de son domicile le soir des faits. "Il a par ailleurs indiqué qu'en revanche était présent sur les lieux un de ses frères dont l'identité reste à vérifier et qu'il met en cause comme étant l'auteur du coup de feu" a précisé le procureur.

L'humoriste et sa compagne, Noémie Montagne, ont déjà été entendus mardi soir par les gendarmes à la suite du passage mouvementé de deux huissiers au domicile du couple en Eure-et-Loir.

La confrontation a duré plus de trois heures et s'est terminée vers 16 heures, a indiqué Me Sanjay Mirabeau, l'un des avocats de Dieudonné. Noémie Montagne a été relâchée, mais la garde à vue de son compagnon s'est poursuivie dans l'attente d'un "résultat d'analyse", a-t-il indiqué.

L'avocat de Dieudonné veut une autre garde à vue

A l'issue de la garde à vue mercredi soir, l'avocat de Dieudonné, Sanjay Mirabeau, a assuré que son "client n’est pas du tout concerné par la qualification de violence ou de menaces envers cet huissier. C’est pour ça qu’il repart librement, ainsi que sa compagne, ses enfants qui ont tenu à s’exprimer librement"

"Ce dont on se rend compte à travers cette garde à vue, c’est qu’il n’y a plus de limite concernant l’humoriste Dieudonné quand il s’agit d’une procédure judiciaire", a-t-il poursuivi.

Par ailleurs, l'avocat a annoncé qu'il allait demander une autre garde à vue pour Dieudonné afin "qu’il puisse s’expliquer".
"Comme ça on va purger tous ces éléments que l’on veut lui attribuer et qui pourraient porter à un déferrement devant une juridiction. On ne pourra plus dorénavant avoir un prétexte pour le mettre en garde à vue, et surtout au moment où il devra monter sur scène", a-t-il expliqué.

"Une arme" qui a "fait feu"

Les faits se sont produits lundi vers 20h15 dans le village de Saint-Lubin-de-la-Haye, où Dieudonné et sa compagne résident. Deux huissiers se sont présentés pour leur apporter cinq commandements de payer.

"L'un des huissiers dit avoir été reçu par Madame Montagne, qui lui a demandé de partir, et avoir identifié Monsieur Dieudonné M'Bala M'Bala, qui n'a pas répondu à ses injonction", a relaté mercredi le procureur.

"Constatant qu'il ne pouvait remettre les commandements en main propre, l'huissier a regagné son véhicule et a aperçu au même moment une arme faire feu par-dessus le portail", a poursuivi le magistrat, précisant que l'homme n'avait "pas été en mesure" d'en identifier le porteur.

"En état de choc"

Lors de sa première garde à vue, Dieudonné a "contesté toute présence sur les lieux le soir des faits". Il dément aussi "être l'auteur du coup de feu", a précisé Patrice Ollivier-Maurel. L'arme utilisée était un flash ball, dont le tir a été "caractérisé par plusieurs éléments matériels".

Selon nos informations, l'un des huissiers a porté plainte pour "violences". Après l'agression, il se trouvait "en état de choc", a indiqué la chambre des huissiers à BFMTV.

M. T.