BFMTV

Pas-de-Calais: fin de la prise d'otage de la prison de Vendin-le-Vieil

Le mur d'enceinte extérieure d'une prison. (Photo d'illustration)

Le mur d'enceinte extérieure d'une prison. (Photo d'illustration) - Thomas Samson - AFP

Le directeur adjoint de la prison de Vendin-le-Vieil, dans le Pas-de-Calais, a été retenu en otage plusieurs heures ce mercredi par un détenu "particulièrement dangereux". Le Raid a été envoyé sur place.

Une prise d'otage a eu lieu mardi matin au sein de la prison de Vendin-le-Vieil, près de Lens, dans le Pas-de-Calais. Le directeur adjoint du centre pénitentiaire a été retenu entre 11 heures et 14h20 par un détenu qui se trouvait à l'isolement. Selon la préfecture, ce détenu était "particulièrement dangereux" et "armé". Les négociateurs du Raid ont été mobilisés.

D'après l'administration pénitentiaire, le directeur adjoint n'a subi aucune violence physique, et a été immédiatement pris en charge dès la fin de la prise d'otage. Le détenu s'est rendu et a été placé en garde à vue. 

"Particulièrement dangereux"

"Vers 11 heures ce matin, un détenu particulièrement dangereux a pris en otage le directeur adjoint de la maison centrale de Vendin-le-Vieil", a indiqué la préfecture plus tôt dans la journée. "L'individu serait armé et retient le directeur adjoint dans la salle des audiences située dans le quartier d'isolement", a ajouté cette source.

"Les équipes Eris (équipes régionales d'intervention et de sécurité, ndlr) se rendent sur place en vue de procéder aux négociations et à une éventuelle intervention", a précisé la préfecture du Pas-de-Calais.

Prison ouverte il y a un an

La prison de Vendin-le-Vieil est située à quelques kilomètres au nord de Lens et à une trentaine de km au sud de Lille. Ce centre pénitentiaire est très récent, puisque la prison a fini d'être construite en septembre 2014. "En prévision de l'arrivée de personnes détenues condamnées à de longues peines, des dispositifs de sûreté très perfectionnés ont été installés à Vendin-le-Vieil", apprend-t-on auprès de l'Agence pour l'immobilier de la justice.

Selon la direction de l'administration pénitentiaire, elle héberge actuellement 51 détenus pour une capacité de 203 places. 

A.S. avec Sarah-Lou Cohen et AFP