BFMTV

Pas-de-Calais: condamnés pour avoir enterré dans les dunes leur ami mort d'une overdose

Vue d'une plage de Berck.

Vue d'une plage de Berck. - DENIS CHARLET / AFP

La Voix du Nord a raconté le procès, mardi, de deux individus poursuivis pour avoir caché dans les dunes de Berck en mars 2014 le cadavre d'un homme mort d'une overdose. Hakim Boutayeb a été condamné à trente mois de prison dont dix avec sursis et Pascal Konieczny à deux ans de prison dont huit mois avec sursis.

Deux individus ont été jugés ce mardi pour avoir dissimulé la dépouille d'un homme mort d'overdose en l'enterrant dans les dunes de la ville de Berck, dans le Pas-de-Calais, relate La Voix du Nord. Hakim Boutayeb et Pascal Konieczny étaient poursuivis pour recel de cadavre, atteinte à l'intégrité d'un corps et homicide involontaire. Le premier a été condamné à 30 mois de prison dont dix avec sursis et le second à 2 ans de prison dont huit mois avec sursis. Au préalable, les deux individus avaient passé quatre mois en détention provisoire. 

Des excuses pour la mère de la victime 

C'est la mort d'un jeune homme de 27 ans, Jonathan Loth, alors âgé de 27 ans, il y a cinq ans à Berck, qui était au centre des débats. Le soir du 4 mars 2014, il meurt sur le canapé de l'une de ses connaissances, et dealer de son état, Hakim Boutayeb. En rupture de ban, il a absorbé de l'alcool, des anxiolytiques, des stupéfiants, dont un shoot d'héroïne qui lui sera fatal. Hakim Boutayeb a quitté son domicile alors même que son client venait de s'écrouler et n'y est revenu que 24 heures après en compagnie d'un ami à lui. "C’est à ce moment-là qu’on s’est aperçus qu’il était mort", a affirmé Hakim Boutayeb lors de l'audience, comme l'a noté le quotidien nordiste. Son ami a aussitôt appelé le SAMU, oubliant cependant de préciser l'adresse. Cette tentative n'a pas eu de suite: Hakim Boutayeb lui a confisqué son téléphone, puis l'a menacé. 

Pascal Konieczny a alors fait son apparition. Il est lui-même toxicomane à l'époque et dans un triste état. A la demande d'Hakim Boutayeb, il l'a ensuite aidé à se débarrasser du corps. "Je l’ai mis dans ma camionnette de service, je suis allé dans les dunes et je l’ai enterré là. Je n’étais pas dans mon état normal. Puis tous les jours, je suis revenu à l’endroit où je l’avais enterré. Pour me recueillir", a-t-il assuré au tribunal. 

Le 22 mars 2014, l'homme qui avait essayé de faire intervenir le SAMU est allé raconter le drame à la gendarmerie, entraînant l'interpellation de Pascal Konieczny et Hakim Boutayeb. Le corps de Jonathan Loth a ensuite été exhumé. Pascal Konieczny et Hakim Boutayeb ont présenté leurs excuses à la mère de la victime durant le procès.

Robin Verner