BFMTV

Paris: une femme soupçonnée de liens avec Al-Qaïda interpellée

La jeune femme a été interpellée à l'aube (photo d'illustration).

La jeune femme a été interpellée à l'aube (photo d'illustration). - -

L'interpellation s'est produite dans le cadre d'une enquête pour "association de malfaiteurs en vue de préparer des actes terroristes".

Une femme de 21 ans, soupçonnée d'avoir entretenu des liens avec Al-Qaïda dans la péninsule arabique (Aqpa), a été interpellée mardi matin à Paris par la Direction centrale du renseignement intérieur.

L'interpellation a eu lieu peu avant 06h30 dans un appartement d'une cité du quartier de Belleville, dans le nord de la capitale, dans le XXe arrondissement, a-t-on précisé de source proche de l'enquête. Elle a été menée dans le cadre d'une enquête préliminaire pour "association de malfaiteurs en vue de préparer des actes terroristes" menée par le parquet antiterroriste de Paris, a ajouté la source sans plus de détail.

Selon une source proche de l'enquête, cette jeune fille lisait Inspire, magazine en ligne publié par Aqpa, la branche d'Al-Qaïda basée au Yemen. Cet organe de propagande est destiné aux jeunes islamistes radicaux occidentaux.

La jeune femme entendue par la DCRI

Entendue à la DCRI, son audition aura notamment pour objet de déterminer si elle est effectivement parvenue à entrer en contact avec des représentants d'Aqpa et dans quel but.

Ecrite an anglais, la revue Inspire a été lancée en 2010 et paraît épisodiquement. Son onzième numéro a été diffusé au printemps, notamment via les réseaux sociaux.

Elle est rédigée notamment par un Américain d'origine pakistanaise, Samir Khan, réfugié dans les montagnes du sud du Yemen. Avant d'être tué par un tir de drone en septembre 2011, l'influent imam américain d'origine yéménite Anwar Al-Awlaqi en était un fréquent contributeur.

Cette revue apparaît régulièrement dans des procédures judiciaires antiterroristes en France et joue un rôle important dans la radicalisation de jeunes musulmans occidentaux.

A. G. avec AFP