BFMTV

Paris: un échafaudage s'effondre, un mort et trois blessés en urgence absolue

Quatre ouvriers sont tombés. L'un est mort. Les trois autres ont été gravement blessés.

Un échafaudage de 13 mètres de hauteur installé sur un immeuble en réhabilitation s'est effondré ce mardi, peu avant 12 heures, rue Abel Hovelacque, dans le 13e arrondissement de Paris.

Selon nos informations, quatre ouvriers sont tombés. L'un est mort. Les trois autres ont été gravement blessés. Ils ont été transportés à l'hôpital en état d'urgence absolue. 

"Le chantier a été entamé il y a plusieurs mois", a affirmé de son côté Jérôme Coumet, le maire du 13e arrondissement qui n'avait "reçu aucun signalement". "Il y a eu les orages, les vents violents. Rien ne nous a alerté."

Une enquête ouverte

L'immeuble appartient à la RATP qui avait entamé un chantier de réhabilitation destiné à transformer l'édifice en logements. Au total, une vingtaine d'ouvriers étaient sur place au moment de l'accident. Choqués, ils ont été pris en charge par la protection civile.

Gérée par l'entreprise LBC, la passerelle se trouvait à l'intérieur de l'enceinte, dans une zone fermée au public, et était fixée au 6e étage du bâtiment à une vingtaine de mètres du sol, ont précisé les pompiers. Elle "s'est décrochée" pour des raisons encore inconnues, ont-ils ajouté.

Un large périmètre de sécurité a été mis en place. Les pompiers sont actuellement sur le site pour "déplacer sur le toit une autre partie de l'échafaudage qui menace aussi de s'effondrer". Une enquête a été ouverte par le parquet de Paris "pour homicide et blessures involontaires" pour déterminer les circonstances de l'accident. 

"Le chantier, entamé il y a plusieurs mois, n'était pas mal tenu", a affirmé de son côté le maire à l'AFP qui n'avait "reçu aucun signalement". Selon l'élu, qui évoque un "drame humain", la phase de curage du bâtiment - c'est-à-dire la démolition de la façade - était "bientôt achevée", et l'aménagement "allait débuter".

"Toutes mes pensées vont à la famille et aux proches de la victime qui a perdu la vie. J'adresse également tout mon soutien aux blessés de ce terrible accident", a déclaré la maire de Paris, Anne Hidalgo sur Twitter. De son côté, la RATP a "fait part de sa plus grande émotion et de toute sa solidarité avec les familles des victimes". 

Raphaël Maillochon avec Cyrielle Cabot et AFP