BFMTV

Paris: un attentat contre "une ou deux" églises déjoué par hasard

Le ministre de l'Intérieur Bernard Cazeneuve, le 22 avril 2015

Le ministre de l'Intérieur Bernard Cazeneuve, le 22 avril 2015 - BFMTV

Un homme soupçonné d'avoir projeté un attentat "imminent" contre "une ou deux églises" a été interpellé dimanche à Paris, a annoncé ce mercredi Bernard Cazeneuve.

Un étudiant en informatique de 24 ans a été interpellé dimanche matin et placé en garde à vue. Il s'agirait d'un islamiste radical en possession d'un important arsenal qui "projetait" un attentat imminent contre "une ou deux églises", a annoncé Bernard Cazeneuve ce mercredi. "Notre pays comme d'autres pays européens fait face à une menace terroriste inédite par sa nature et par son ampleur", a déploré le ministre de l'Intérieur.

Qu'a-t-on retrouvé au domicile du suspect?

"Dimanche matin à Paris dans le 13e arrondissement la police a découvert dans le véhicule et au domicile d'un individu blessé par balle un arsenal composé de plusieurs armes de guerre, d'armes de poing, de munitions, de gilets pare-balle et de matériel informatique et de téléphonie", a expliqué le ministre de l'Intérieur, en direct de la place Beauvau. "Une documentation fournie a également été découverte", a-t-il également précisé.

  • Quelles étaient ses intentions?

D'après les documents retrouvés, l'homme avait l'intention de commettre "un attentat vraisemblablement contre une ou deux églises" de façon "imminente", a expliqué Bernard Cazeneuve, ajoutant que "dimanche matin, cet attentat a été évité. "L'individu avait été signalé aux services de police comme ayant des velléités de partir en Syrie", toujours selon le ministre.

Quel lien avec le meurtre de Villejuif?

Cet homme est aussi soupçonné d'avoir tué une femme à Villejuif, près de Paris. Or, c'est dans cette même ville du Val-de-Marne, en banlieue sud de Paris, qu'une ou deux églises étaient visées par le jeune homme, selon une source policière.

"Depuis dimanche, des investigations ont permis d'établir sa présence à Villejuif, Val-de-Marne, puis son implication dans le meurtre d'une jeune femme, Aurélie Châtelain, retrouvée dimanche matin dans sa voiture stationnée sur la voie publique", a aussi annoncé Bernard Cazeneuve.

  • L'ADN de l'étudiant arrêté a été retrouvé dans la voiture de la jeune femme de 32 ans.

Que sait-on de lui?

L'homme interpellé est un étudiant Franco-Algérien en informatique de 24 ans. D'après les déclarations du ministre de l'Intérieur, l'homme était "blessé par balle" quand il a été interpellé. Selon des sources policières, le jeune homme appelle dimanche peu après 8 heures la police, se disant blessé. Il a en effet reçu une balle dans une jambe, et évoque alors, confusément, un règlement de comptes. Les enquêteurs n'excluent pas qu'il se soit blessé lui-même.Ils remontent les traces de sang et arrivent à son véhicule, où ils découvrent une partie de l'arsenal. Suit une perquisition à son domicile, dans le XIIIe arrondissement de Paris, où la documentation le mettant en cause est trouvée dans son ordinateur.

Plusieurs perquisitions et interpellations ont depuis été réalisées dans son entourage et sa famille, dont certains membres sont acquis à la cause de l'islam radical, selon des sources policières.

"Signalé aux services de police comme ayant des velléités de partir en Syrie", l'homme était néanmoins surveillé. Des vérifications sur son environnement avaient été effectuées en 2014 et 2015 "sans révéler d'éléments susceptibles de justifier l'ouverture d'une enquête judiciaire". "Une fiche de sûreté le concernant avait néanmoins été diffusée", a précisé Bernard Cazeneuve.

  • Cette enquête antiterroriste, dirigée par le parquet de Paris, a été confiée à la brigade criminelle de la PJ parisienne et la direction générale de la sécurité intérieure (DGSI).
A. D.