BFMTV

"J'espère que les policiers auront une sanction": le témoignage d'un ado blessé à l'oeil par un tir de LBD

INFO BFMTV - L'adolescent de 16 ans dit avoir reçu ce tir dans l'oeil alors qu'il traversait une rue du XVIIIè arrondissement où avait lieu un affrontement entre jeunes et forces de l'ordre.

Il ne voit désormais plus que d'un oeil. D'après les médecins, cet adolescent de 16 ans ne retrouvera pas l'usage de son oeil gauche malgré l'opération qui a duré six heures. C'est un tir de LBD, dans la nuit du 13 au 14 juillet, qui lui vaut cette infirmité, a appris BFMTV.

"Son oeil a été transformé en bouillie"

Alors que le jeune homme se rendait chez un ami pour récupérer des jeux vidéos, tout près de chez lui dans le XVIIIè arrondissement de Paris, il s'est retrouvé coincé dans un affrontement entre jeunes et policiers. De source policière, de nombreux projectiles ont été lancés ce soir-là sur les forces de l'ordre et les pompiers par des jeunes qui montaient des guet-apens. C'est alors que le drame est survenu.

"J'ai traversé le trottoir, il y avait des policiers au loin, ils m'ont mis le flash sur le visage. Après j'ai traversé et j'ai reçu le tir de flashball. Ce soir-là, il y avait un rassemblement avec des jeunes d'un côté et les policiers de l'autre", raconte à notre micro l'adolescent encore sur son lit d'hôpital.

Son père a été prévenu du drame en pleine nuit par l'hôpital. Il ne comprend pas comment une telle blessure a pu être infligée à son fils.

"Son oeil a été transformé en bouillie. Tous l'os qui entoure le globe oculaire est de la bouillie. Si un garçon de 1,83 mètre reçoit de plein fouet sur la face une balle, incontestablement, cette balle a été tirée vers le haut. Or cela est une violation flagrante des règles qui encadrent l'usage des LBD", livre-t-il.

"J'espère que les policiers auront une sanction"

Le soir du drame, l'adolescent n'a pas été aidé par les forces de l'ordre. C'est un restaurateur du quartier qui l'a secouru. "Il tenait son visage avec la main, avec le bras ensanglanté. On a tenu la plaie avec des mouchoirs et appelé les pompiers", raconte Hicham.

Le jeune de 16 ans doit encore subir une opération, le 6 août prochain, pour réparer sa mâchoire qui a également été abimée par le tir de LBD.

"J'espère que les policiers auront une sanction, c'est tout", commente-t-il, confiant être en colère contre les forces de l'ordre. "Je ne faisais même pas partie du rassemblement, j'étais juste de passage et j'ai reçu un tir", ajoute celui qui avait fêté, plus tôt dans la soirée, l'obtention de son BEP.

Son père a déposé plainte auprès de l'IGPN. Pour l'heure, aucune information ne permet de déterminer les circonstances exactes de la blessure, précise à BFMTV la préfecture de police. L'IGPN a donc été saisie pour mener l'une enquête.

Mélanie Bertrand avec Ambre Lepoivre