BFMTV

Paris: quarante voleurs à la tire interpellés dans le métro

Les voleurs ont été pour la plupart interpellés en flagrant délit dans le métro.

Les voleurs ont été pour la plupart interpellés en flagrant délit dans le métro. - -

Quarante voleurs, dont de nombreux membres du clan Hamidovic, ont été interpellés à Paris le week-end dernier, surpris en train de faire les poches à Paris.

Quarante voleurs, dont de nombreux Roumains et des Bosniaques membres du clan Hamidovic, ont été interpellés à Paris le week-end dernier, surpris en train de faire les poches dans le métro ou aux abords de sites touristiques, a-t-on appris jeudi de sources policières.

Ces 40 voleurs ont été interpellés dans le métro par la brigade anti-criminalité pour leur implication dans vingt affaires de vols à la tire. Les voleurs ont été pris sur le vif sur les lignes 1, 2 et 4 du métro et près des sites touristiques du Pont-Neuf et des Abbesses, selon une source policière. "Parfois mineurs, ils appartiennent tous à la famille Hamidovic et sont connus pour des faits similaires", a-t-on ajouté de même source.

Un clan déjà inquiété par la justice

Mardi s'est achevé à Paris le procès du "réseau Hamidovic", dans lequel une vingtaine de prévenus Roms, originaire de l'ex-Yougoslavie, encourent entre 3 et 15 ans de prison pour avoir fait voler des jeunes filles, surtout mineures, dans le métro parisien. Le jugement sera rendu le 15 mai.

"Le préfet de police a initié depuis le début de l'année un plan global d'action de lutte contre les cambriolages et les vols à la tire", précise le communiqué, qui insiste sur la prévention. La Préfecture met par exemple en garde contre la "technique du dos à dos", selon laquelle une personne s'assied derrière la victime pour fouiller les poches de sa veste posée sur une chaise.

Récemment, les agents du Louvre se sont mis en grève pour dénoncer la recrudescence d'agressions et de pickpockets dans le plus grand musée du monde, attribués selon eux à des mineurs d'Europe de l'Est.

A LIRE AUSSI:

>> Hamidovic: 15 ans de prison requis contre le chef présumé du clan