BFMTV

Outrage aux forces de l’ordre: il prend six mois ferme

Il est des mots et des menaces avec lesquels on ne plaisante pas. "J’ai une kalachnikov. Je vais m’en servir. Comme Mohamed Merah. Si je vous croise dans la rue, je vais vous mettre une balle dans la tête." Le jeune homme de 26 ans, un Dunkerquois, qui s’en est violemment pris aux forces de l’ordre suite à son interpellation, s’est vu infligé une peine de six mois de prison ferme lors de sa comparution immédiate, rapporte la Voix du Nord sur son site, ce mardi.

Tout a commencé dans un Monoprix de Dunkerque, jeudi vers 20h. Une bande de jeunes alcoolisés s’en prend au vigile et au directeur d’un Monoprix, avant que ce dernier ne fasse appel à la police. Arrivés sur place, les fonctionnaires sont très vite pris à parti par l’un des jeunes, Mickaël Milliot, ivre et visiblement très excité. Dans la voiture qui l’emmène au poste, le jeune homme insulte les policiers et crache, indique La Voix du Nord, avant de se blesser en se cognant la tête contre les vitres et de menacer les policiers de porter plainte contre eux.

Conduit aux urgences, il s’en prend à l’interne qui tente de le soigner et lance cette phrase lourde de sens: "J’ai une kalachnikov. Je vais m’en servir. Comme Mohamed Merah. Si je vous croise dans la rue, je vais vous mettre une balle dans la tête. J’ai déjà fait de la prison. J’ai pas peur d’y retourner. Je suis un bonhomme, moi !"

L’homme n’en est effectivement pas à sa première confrontation avec la justice, puisqu’il a été condamné six fois et faisait déjà l’objet d’une mise à l’épreuve. "Quand on a un casier judiciaire comme le vôtre, on fait attention et on se tient à carreau", a lancé la présidente du jury lors de sa comparution immédiate. L’homme a ainsi écopé de six mois ferme et les policiers visés recevront chacun 250 euros de dommages et intérêts.

T.R.