BFMTV

Ossements d'une femme: un quadragénaire mis en examen

BFMTV

Un homme de 41 ans a été mis en examen pour assassinat et écroué mercredi soir à Saint-Etienne après la découverte d'ossements identifiés comme étant ceux d'une femme disparue en 2010, a-t-on appris jeudi auprès du parquet. Ce dernier organise une conférence de presse à 13 heures jeudi.

Dimanche, des promeneurs ont découvert des ossements et des lambeaux de vêtements dans une forêt de la commune de Chambles, dans l'agglomération de Saint-Etienne.

Les analyses ADN effectuées lundi ont révélé qu'il s'agissait du corps de Fatima Bachiri, une Algérienne de 32 ans qui avait disparu le 2 juillet 2010, dernier jour de l'année scolaire où elle aurait dû venir chercher ses filles de 10 et 12 ans à l'école publique de Beaulieu (Loire).

L'homme interpellé mercredi, sur lequel pesait des soupçons, avait déjà été entendu au cours de l'enquête, a précisé le procureur adjoint de la République de Saint-Etienne, André Merle, qui a refusé d'indiquer le lien existant entre cet homme et la victime. Il a été mis en examen pour assassinat "de par la présence d'indices graves et concordants".