BFMTV

Orléans: 4 mois avec sursis pour des milliers d'appels à son ex-compagne

Ce comportement a occasionné chez la victime un état anxieux et des troubles du sommeil.

Ce comportement a occasionné chez la victime un état anxieux et des troubles du sommeil. - Pexels

L'homme a assuré à l'audience avoir "agi par amour" pour la mère de son enfant.

Un quadragénaire a été condamné jeudi par le tribunal correctionnel d'Orléans (Loiret) à quatre mois de prison avec sursis pour avoir harcelé son ex-compagne au téléphone. Il l'aurait appelée près de 5.000 fois en une vingtaine de jours.

4.997 appels, 700 SMS

Entre le 22 mai et le 10 juin 2015, l'homme, âgé de 44 ans et originaire de la ville de Pithiviers, a passé très exactement 4.997 appels téléphoniques et adressé 700 SMS à cette dernière. 

L'homme était également poursuivi pour l'avoir épiée et prise en filature, y compris sur son lieu de vacances.

État anxieux et troubles du sommeil pour la victime

À la barre, il a expliqué avoir "agi par amour", préférant le terme d'"abus", à celui de harcèlement, rapporte La République du Centre. Il ne supportait pas la séparation, après cinq ans de vie commune et un enfant.

Celle-ci a de son côté fait valoir que ce comportement avait occasionné chez elle un état anxieux et des troubles du sommeil.

Outre la peine de prison avec sursis, le tribunal a condamné le quadragénaire à se faire soigner, à indemniser la victime à hauteur de 800 euros et à ne pas paraître aux abords de son domicile.

C.R. avec AFP