BFMTV

On nous a volé notre Marianne...

-

- - -

Les habitants de La Flamengrie, dans le Nord, sont orphelins. On leur a volé leur statue de Marianne.

[Retour au sommaire]

Dans la nuit du 5 au 6 octobre, la statue de Marianne, qui trônait depuis 1889 sur la place du village de La Flamengrie, dans le Nord, a disparu. Elle aurait été volée par des récupérateurs de métaux.

La demoiselle mesurait 1 mètre 80, pesait près de 200 kilos, et représentait beaucoup pour ce village situé à cheval sur la frontière franco-belge, à 10 kilomètres de Maubeuge. Elle avait en effet été offerte à la commune pour son soutien à la République : en 1888, tout le village avait voté à l'unanimité contre le général Georges Boulanger qui menaçait alors la Troisième République.

« Un bout de ferraille »
Chargée de l'enquête, la gendarmerie de Maubeuge privilégie la piste de récupérateurs de métaux. Et le maire du village, Régis Grémont-Naumann, de préciser que la statue n'avait pas tant de valeur, du moins pécuniaire : « Recouverte d'une mince couche à la feuille d'or, elle a attirée les convoitises de gens mal intentionnés, qui ont cru qu'elle était en métal précieux - ce qui n'est pas le cas ; c'est de la fonte grise. Donc ils n'ont récupéré qu'un peu de ferraille. »

Bientôt une nouvelle Marianne ?
Tous les habitants de la Flamengrie étaient très attachés sentimentalement à cette statue. Lui aussi touché par cette disparition, le maire envisage l'avenir : « C'est le village de Marianne. Aujourd'hui, on est un peu orphelins. Plus le temps passe, plus on perd l'espoir de la retrouver. Mais on réfléchit à en refaire une. »

Juliette Vincent, avec Stéphanie Collié