BFMTV

Nîmes: tentative de prise d'otages dans une école

Le groupe scolaire Henri-Wallon à Nîmes, où un jeune homme a tenté lundi matin de prendre en otage une classe de CM2.

Le groupe scolaire Henri-Wallon à Nîmes, où un jeune homme a tenté lundi matin de prendre en otage une classe de CM2. - -

Un jeune homme de 17 ans a été placé en garde à vue, après s'être introduit, armé d'un couteau et d'un pic à glace, dans une classe de CM2 d'un groupe scolaire de Nîmes.

La prise en otage d'une classe de CM2 a pu être évitée, lundi matin, à Nîmes. Un jeune homme de 17 ans a été interpellé et placé en garde à vue, après avoir tenté de prendre en otage une vingtaines d'enfants d'un groupe scolaire.

L'individu s'est présenté dans la matinée au groupe scolaire Henri-Wallon, situé à Pissevin, une zone urbaine sensible située à l'ouest de Nîmes, demandant à parler à un responsable, a raconté à l'AFP une source proche de l'enquête.

Il prétend avoir une bombe dans son sac

Le jeune homme a été conduit jusqu'au directeur de l'établissement, qui faisait alors cours à une classe de CM2.

Une fois dans la salle de classe, l'homme aurait déclaré qu'il s'agissait d'une prise d'otages et qu'il avait une bombe prête à exploser dans son sac. Il a exigé de parler à la police pour négocier et a menacé le directeur avec un "petit couteau de cuisine" et un brise-glace, provoquant l'affolement des élèves, a précisé la même source.

Le directeur et le gardien de nuit sont parvenus à le désarmer et le neutraliser avant l'arrivée de la police, relate Midi Libre.

Une cellule d'aide psychologique mise en place

Le suspect serait originaire du quartier Pissevin. Ses motivations restaient encore à déterminer lundi après-midi, mais il semblerait qu'il n'ait pas toutes ses facultés. Aucune bombe n'a été trouvée et aucun blessé n'est à déplorer, a souligné cette source

Une cellule d'aide psychologique a été mise en place pour les 25 enfants et les deux adultes qui ont assisté à la scène, a indiqué pour sa part le procureur de la République, Laure Beccuau.

L'école primaire Henri-Wallon accueille 450 élèves en classes de maternelle et d'élémentaire.