BFMTV

Neuf mois ferme pour un forcené qui avait tiré dans la rue à Sarcelles

BFMTV

Un homme qui avait tiré mardi dans la rue à Sarcelles (Val-d'Oise) avant de se retrancher dans un pavillon puis d'en être délogé par le Raid, a été condamné à neuf mois de prison ferme, selon des sources concordantes.

Jugé en comparution immédiate jeudi par le tribunal de Cergy-Pontoise, l'homme d'une quarantaine d'années devra purger cinq mois de prison ferme pour "dégradation volontaire". S'y ajoutent quatre mois hérités d'une condamnation précédente, également pour "dégradation", prononcée à l'époque avec un sursis que le tribunal a révoqué, a précisé une source judiciaire.

Mardi, l'homme avait tiré à l'aide d'une carabine à air comprimé sur le véhicule de sa tante, à Sarcelles, sans faire de blessé.

"Connu comme étant schizophrène" selon une source judiciaire interrogée mardi, il s'était ensuite retranché dans une maison de la ville limitrophe d'Epinay-sur-Seine (Seine-Saint-Denis), dans un quartier où pavillons et tours HLM se côtoient. Il avait été rapidement interpellé par des membres du RAID, l'unité d'élite de la police, dépêchés sur place.