BFMTV

Narbonne: la police municipale équipée de caméras GoPro

La mairie a équipé chaque patrouille municipale d'une caméra, que les agents peuvent allumer à tout moment. L'effet dissuasif fonctionne très bien, selon la police.

A Narbonne, depuis près de deux mois, toutes les patrouilles de police municipale sont munies d'une petite caméra embarquée de type GoPro, fixée bien en vue sur le torse de chaque policier. Si la caméra est allumée en permanence, elle n'enregistre en revanche les images que lorsque le policier le décide, généralement quand la tension monte sur la voie publique.

"C'est nous qui jugeons quand on veut filmer ou non. Quand on voit que ça dégénère un peu, on appuie sur le bouton, et on signale aux personnes qu'elles sont filmées", détaille à BFMTV Nicolas, un policier municipal. "Lorsque l'on déclenche la caméra, les trente secondes précédentes sont aussi enregistrées", précise-t-il.

Aucun "outrage à agent" depuis deux mois

Avant l'apparition de ces caméras, les policiers municipaux recensaient une quinzaine d'outrages ou d'agressions verbales par jour dans les rues de Narbonne. Mais depuis deux mois... "Il n'y en a eu aucune", se réjouit Steve Gonzalez, responsable de la police municipale. "Quand ils voient un policier avec une caméra susceptible de les filmer, les gens n'ont pas le même comportement, et ça apaise le discours", explique-t-il à BFMTV.

Des caméras à but dissuasif avant tout, mais dont les images pourront servir de preuve dans un tribunal en cas d'infraction, voire même de bavure policière, les citoyens pouvant demander à avoir accès aux vidéos. Toutefois, pour éviter les dérives, la pratique est strictement encadrée. Les images sont stockées sur un serveur sécurisé puis détruites au bout de quinze jours.

A. G. avec A. Heulard