BFMTV

Nantes: la disparition de Romain, 38 ans, inquiète ses proches

Proches comme enquêteurs semblent désormais se concentrer sur la piste de la mauvaise rencontre.

Proches comme enquêteurs semblent désormais se concentrer sur la piste de la mauvaise rencontre. - Flickr CC

Cet agent immobilier de 38 ans n'a plus donné signe de vie depuis une semaine. Sa voiture, retrouvée dimanche sur un parking, est actuellement inspectée par la police scientifique.

L'inquiétude grandit autour de la disparition de Romain Barré. Cet agent immobilier de 38 ans habitant à Nantes (Loire-Atlantique) n'a plus donné signe de vie depuis le mercredi 28 septembre, aux alentours de 1h du matin. Il sortait du restaurant Le Rince Cochon, tout proche de son domicile dans le centre-ville. Son téléphone portable est depuis resté éteint et personne ne l'a revu. 

Depuis une semaine, sa famille quadrille l'agglomération nantaise à la recherche du jeune homme. 500 affiches ont été placardées aux quatre coins de Nantes et de nombreux avis de recherche publiés sur les réseaux sociaux.

Des investigations qui ont permis, grâce au témoignage d'un riverain, de retrouver sa voiture, une Peugeot 207, dimanche 2 octobre sur un parking à Bouguenais, en banlieue sud-ouest de Nantes. Elle est actuellement passée au peigne fin par les techniciens de la police scientifique et les enquêteurs de la sûreté départementale. 

L'enquête confiée à la police judiciaire de Nantes

Une chose est sûre: ce nouvel élément inquiète les proches du disparu car, comme le confie son ami Damien à 20 minutes, Romain "n'avait aucune connexion à Bouguenais". Cette découverte a d'ailleurs poussé le procureur de la République à confier l'enquête à la police judiciaire. Proches comme enquêteurs semblent désormais se concentrer sur la piste de la mauvaise rencontre.

Pour recueillir de nouveaux indices, la police vient de lancer un appel à témoins et de mettre en place un numéro dédié. Romain est décrit comme un jeune homme aux yeux bleus et aux cheveux mi-longs de couleur châtain clair, mesurant 1,75 m et de corpulence mince. Le soir de sa disparition, il portait un pull et un pantalon beiges. 

Interrogé par Ouest-France, le procureur de la République, Pierre Sennès, confie: "Les recherches s’intensifient. La police fait le maximum". 

Claire Rodineau