BFMTV

Nancy: un chanteur antillais écroué pour tentative de meurtre

BFMTV

Un chanteur antillais et deux complices présumés ont été mis en examen et écroués à Nancy pour torture, tentative d'extorsion de fonds et tentative de meurtre sur fond de trafic de drogue, a-t-on appris mercredi auprès du parquet. Parmi les trois suspects, âgés de 27 et 23 ans, figure le chanteur guadeloupéen ragga Yoni Sama, plus connu sous le nom de Young Chan MC, 25 ans, selon le parquet, confirmant une information de l'Est Républicain.

A l'origine des faits reprochés, l'arrestation d'une "mule" qui avait été chargée de transporter de la résine de cannabis dans le sens métropole-Antilles. D'après le parquet, les commanditaires présumés, dont le chanteur, auraient tenté de se faire rembourser en usant de la violence.

Le 29 septembre dans le quartier du Breuil à Pont-à-Mousson, dans la banlieue nancéenne, les trois hommes auraient ainsi molesté la jeune femme qui avait échoué à acheminer la drogue avant de s'en prendre à l'un de ses proches. "Ils se sont dits que ce proche était susceptible de les rembourser", a indiqué le parquet de Nancy qui s'est refusé à communiquer plus de détails.

D'après l'Est républicain, les trois hommes auraient notamment tenté de faire parler cet homme en lui appliquant un couteau chauffé à l'huile bouillante.

Selon le site internet du journal France-Antilles, les trois hommes, tous Guadeloupéens, parmi lesquels l'agent du chanteur, s'étaient rendus chez cet "ami", armés de fusils à pompe et n'arrivant pas à leurs fins avaient tiré à trois reprises sur la façade et le hall de l'immeuble avant de prendre la fuite. Ils avaient été interpellés le 15 octobre dans l'Aisne et en région parisienne, indique le journal.