BFMTV

Mystère du sous-marin danois: Peter Madsen de retour au tribunal

L'inventeur danois Peter Madsen, le 11 août 2017 à Copenhague

L'inventeur danois Peter Madsen, le 11 août 2017 à Copenhague - Bax Lindhardt, Scanpix Denmark/AFP/Archives

Le concepteur danois de sous-marins Peter Madsen, mis en cause dans la mort de la journaliste Kim Wall, comparaît de nouveau mardi devant la justice et pourrait voir les chefs de poursuite à son encontre requalifiés en meurtre.

L'audience doit s'ouvrir au tribunal de Copenhague, en présence de Peter Madsen.

L'inventeur de 46 ans a été inculpé le 12 août d'"homicide involontaire par négligence" et écroué, après la disparition de Kim Wall mais avant la découverte d'une partie de son corps.

Cette journaliste indépendante suédoise de 30 ans était portée disparue depuis la soirée du 10 août entre Danemark et Suède, alors qu'elle effectuait un reportage sur le submersible privé UC3 Nautilus en compagnie de son concepteur, Peter Madsen.

La journaliste suédoise Kim Wall, sur une photo diffusée le 12 août 2017 par sa famille
La journaliste suédoise Kim Wall, sur une photo diffusée le 12 août 2017 par sa famille © Tom WALL, TT News Agency/AFP/Archives

Ce dernier a été secouru le 11 août dans la matinée, avant le naufrage de son bâtiment, qu'il est soupçonné d'avoir intentionnellement sabordé. Après d'intenses recherches en mer, le tronc lesté de Kim Wall, dont les membres et la tête avaient été délibérément sectionnés, a été découvert le 21 août dans la baie de Køge, non loin de la capitale danoise, par un cycliste.

Peter Madsen nie avoir tué Kim Wall, mais reconnaît avoir jeté son corps à la mer après qu'elle eut été victime d'un "accident".

Une femme dans le sous-marin privé UC3 Nautilus le 10 août 2017 dans la baie de Copenhague
Une femme dans le sous-marin privé UC3 Nautilus le 10 août 2017 dans la baie de Copenhague © Anders Valdsted, Scanpix Denmark/AFP
La rédaction avec AFP