BFMTV

Mort de Steve à Nantes: Castaner annonce que le commissaire en charge ce soir-là a été écarté

Le ministre de l'Intérieur annonce que Grégoire Chassaing, commissaire en charge de l'opération de police lors de la disparition de Steve Maia Caniço a été "muté dans l’intérêt du service". L'IGA critique le "manque de discernement" des forces de l'ordre le soir de la Fête de la musique à Nantes.

Très attendues, les conclusions de l'Inspection générale de l'administration (IGA) chargée d'enquêter sur la soirée de la Fête de la musique à Nantes, durant laquelle Steve Maia Caniço a disparu, ont été dévoilées ce vendredi après-midi. L'Inspection conclut à un "manque de discernement dans la conduite de l’intervention de police", déclare Christophe Castaner, qui annonce que Grégoire Chassaing, le commissaire divisionnaire en charge de l'opération ce soir-là, ne pourra pour l'instant plus exercer ses fonctions.

Légitime défense

Depuis l'hôtel Beauvau, le ministre de l'Intérieur a dévoilé les grandes lignes du rapport de 60 pages rédigé par les inspecteurs de l'IGA, auparavant dévoilées par le quotidien régional Presse-Océan. Ces derniers estiment d'abord que la situation sur le quai Wilson "aurait été totalement différente si le neuvième sound système avait coupé le son comme les huit autres" Et d'ajouter: "la cause première des violences de la nuit est bien celle-là."

Concernant le maintien de l'ordre, l'IGA juge que les policiers ont agi "dans le cadre de la légitime défense." Mais "par manque de discernement" des forces de l'ordre, elle conclut "qu'un traitement mieux adapté de cette crise n’a pas été rendu possible."

"Le bien-fondé" de l'opération "à savoir une progression à pied pour reconquérir le terrain (...) et procéder à des interpellations, interroge", indique-t-elle.

"Muté dans l’intérêt du service"

Par conséquent, Christophe Castaner annonce que Grégoire Chassaing, le commissaire en charge de l'intervention ce soir-là, est "muté dans l’intérêt du service" à Bordeaux et n'aura plus de fonction en lien avec le maintien de l’ordre jusqu’aux conclusions de l'enquête judiciaire.

L'IGA pointe également la responsabilité de la Mairie, qui "aurait pu se préoccuper de la pose d’un barriérage, comme elle l’avait envisagé en 2008 quai Wilson pour la Fête de la musique."

"La ville de Nantes et la préfecture Loire-Atlantique, en tant qu’autorités investies du pouvoir de police, disposaient de moyens réglementaires pour davantage prendre en compte la sécurité de l’événement", abonde l'IGA, selon des propos rapportés par Presse-Océan.

Plus de soirée quai Wilson sans "analyse de risques"

L'Inspection recommande que toutes les interventions de nuit se fassent désormais sous accord préfectoral. Elle encourage également de ne plus autoriser d’événements sur le quai Wilson "qu’après avoir procédé à analyse de risques spécifique et prévu sécurisation physique des lieux."

Le rapport, qui doit être publié dans son intégralité d'ici la fin de la journée, a été transmis à la justice ainsi qu'à Cécile de Oliveira, avocate de la famille de l'animateur périscolaire décédé.

L'enquête judiciaire sur les causes de la mort Steve Caniço a été dépaysée à Rennes à la demande des juges d'instruction. Pour l'instant, "nul ne peut dire à ce stade et avec certitude comment Steve Maia Caniço est mort", affirme le ministre de l'Intérieur.

Esther Paolini