BFMTV

Mort de Jérôme Savary: le monde du spectacle salue le "troubadour fou", l'"homme lumineux"

Pour Arielle Dombasle, Jerôme Savary, décédé lundi, était "une sorte de merveilleux monsieur Loyal et de clown triste aussi".

Pour Arielle Dombasle, Jerôme Savary, décédé lundi, était "une sorte de merveilleux monsieur Loyal et de clown triste aussi". - -

Jérôme Savary est mort lundi soir des suites d'un cancer, a indiqué la famille du metteur en scène ce mardi. Le monde du spectacle en deuil, salue unanimement, l'inventivité, le génie et même la "folie" de cet infatigable passionné.

"Populaire, inventif, grand, innovateur, homme lumineux"… le monde du spectacle ne tarit pas d'éloges à l'égard de Jérôme Savary, décédé lundi soir à l'âge de 70 ans, des suites d'un cancer.

A la fois boulimique et gourmet du théâtre populaire, le comédien et metteur en scène enchaînait spectacle sur spectacle sans jamais abandonner sa lutte pour une certaine idée de son art. Ce mardi, tous saluent la mémoire de ce "grand metteur en scène".

Quand Mocky évoque son "vieux copain"

"C'était un garçon qui aimait le peuple, le spectacle populaire et qui a fait beaucoup de choses à l'opéra Garnier dont il avait pris la direction. Il a fait des spectacles novateurs qui étaient tout à fait en dehors de la norme", a déclaré Jean-Pierre Mocky, réalisateur de cinéma, sur BFMTV. La marque de fabrique de Savary résidait à l'en croire, dans sa grande inventivité : "C'était une espèce de troubadour complètement fou qui innovait, sur des vieilles pièces, il transformait tout, c'était un créateur".

Le réalisateur s'étonne en revanche de la soudaineté de ce décès: "Ce qui m'étonne, je l'ai vu il n'y a pas longtemps, c'est qu'il n'avait pas l'air malade du tout."

Michel Galabru se rappelle "un homme très original"

"La mort est une chose insensée, ce n'est pas la peine de faire naître les gens pour les tuer après", a déploré, très ému, Michel Galabru, à propos du décès de Jérôme Savary, "un homme très original, très agréable" et possédant "beaucoup d'humour".

"Il avait une façon de mettre en scène des spectacles, il devenait auteur lui-même. Un spectacle Savary, on le reconnaissait tout de suite.", observe Michel Galabru. "Il avait une 'vista', quelque chose de très personnel et il donnait un souffle nouveau à des grands classiques", résume-t-il.

Jérôme Deschamps se souvient d'une "immense générosité"

Jérôme Deschamps qui a pris la suite de Jérôme Savary à la tête de l'Opéra Comique, a salué "l'immense générosité" et le "personnage truculent". Il a insisté sur la "joie de vivre" du metteur en scène, mais toujours teintée d'une "petite musique, une mélancolie qui traversait ses spectacles".

L'émotion est vive à l'Opéra Comique explique aussi Jérôme Deschamps. "Jérôme Savary a réussi à faire le vivre avec des moyens très modestes, en mettant tout son talent au service de la maison. Autour de moi, les gens sont très frappés, très touchés, très atteints", indique-t-il.

Pour Hossein, "un homme de passion, de folies"

"C'était un homme de passion, de folies, qui a fait des choses tout à fait remarquables (...) C'était un metteur en scène extrêmement original, avec plein d'inventions, d'imagination, un univers singulier qu'il faisait partager", a salué Robert Hossein. Très ému, le metteur en scène a expliqué être "un inconditionnel", de Jérôme Savary.

"Tout ce qu'il faisait était lumineux, joyeux, plein d'humour. Il était plein de génie et de talent et savait se renouveler. J'avais beaucoup d'admiration pour son travail", a encore relevé Robert Hossein.

Mort d'"un prince du spectacle"

"Mort d'un prince du spectacle, extrême tristesse : il faudra qu'un admirateur s’attelle vite à un "Dictionnaire amoureux de Jérôme Savary", a de son côté réagi Gilles Jacob, le président du festival de Cannes, sur son compte Twitter.

Mort d'un prince du spectacle, extrême tristesse : il faudra qu'un admirateur s'attelle vite à un "Dictionnaire amoureux de Jérôme Savary".
— gilles jacob (@jajacobbi) 5 mars 2013

Enfin, Arielle Dombasle, qui a été dirigée par Jérôme Savary, a rendu hommage sur RTL à "une sorte de merveilleux monsieur Loyal et de clown triste aussi".

A LIRE AUSSI:

>> Le metteur en scène Jérôme Savary est mort