BFMTV

Mort d'une femme attaquée par des chiens dans une forêt de l'Aisne: les chasseurs à courre se défendent

La femme enceinte retrouvée morte avec des morsures de chiens.

La femme enceinte retrouvée morte avec des morsures de chiens. - Capture d'écran Facebook

Une femme enceinte a été tuée par des chiens samedi dans l'Aisne alors qu'elle se promenait dans une forêt où se déroulait une chasse à courre, a annoncé mardi le parquet de Soissons.

Elsa Pilarski a-t-elle été tuée par une meute de chiens participant à une chasse à courre? Cette femme enceinte de 29 ans est morte samedi, alors qu'elle promenait son chien dans la forêt de Retz (Aisne), a annoncé mardi le parquet de Soissons dans un communiqué. Parallèlement, une chasse à courre se déroulait dans ces bois.

"Des prélèvements ont été effectués sur 93 chiens, ceux appartenant à la victime", qui en possédait cinq au total, ainsi que d'autres "ayant participé à une chasse à courre (...) organisée à proximité", a indiqué le parquet.

Des chiens pas "agressifs vis-à-vis des humains"

Dans un communiqué publié le 20 novembre, la Société de Vénerie, qui regroupe les chasseurs à courre français, indique que "ces chiens sont dressés pour chasser un animal particulier (...) et obéir en toute circonstance à l'homme. En aucun cas, ces chiens ne sont agressifs vis-à-vis des humains", poursuit le communiqué des chasseurs.

"Au cours des 15.000 journées de chasse à courre organisées chaque année à travers 70 départements, jamais aucun accident corporel humain n'a été relevé, impliquant des chiens de vènerie", est-il ajouté, précisant que "rien ne démontre l'implication des chiens de chasse dans le décès de cette femme".

Brigitte Bardot veut la suspension de la chasse à courre

Une enquête a été ouverte pour "homicide involontaire par agression de chien". Les investigations ont été confiées à la section de recherches d'Amiens. Pour l'heure, les résultats des tests pratiqués sur les chiens ne sont pas encore connus.

Après ce drame, Brigitte Bardot, présidente de la Fondation Brigitte Bardot, s'est déclarée "bouleversée et profondément scandalisée" et a demandé, dans une lettre ouverte à la ministre de la Transition écologique Élisabeth Borne, de suspendre "immédiatement toute autorisation de chasse à courre pour cette saison".

Matthias Tesson avec Clarisse Martin et AFP