BFMTV

Montpellier: la BAC, alertée pour le braquage d'un commerce, se retrouve sur un tournage

Un officier de police en patrouille (photo d'illustration)

Un officier de police en patrouille (photo d'illustration) - Zakaria Abdelkafi / AFP

La scène prêtait à confusion pour la passante qui a appelé la police. Appelés pour un braquage, les agents de la BAC se sont retrouvés face à une scène de court-métrage en train d'être tournée.

Alors que la police pensait arriver au bon moment pour stopper un braquage armé ce samedi à Montpellier, elle a trouvé sur les lieux des caméras et toute l'équipe d'un court-métrage, comme le rapporte France Bleu Hérault.

Les faits se sont déroulés à la mi-journée, quand une passante a téléphoné à la police après avoir vu deux hommes armés et au visage masqué rentrer dans un commerce du quartier des Beaux-Arts, près du quartier historique de la ville. Le commissariat a alors envoyé de nombreux agents de la BAC, la Brigade Anti-Criminalité, pour intervenir au plus vite.

Les policiers se sont rapidement rendus compte de la situation, face à toute l'équipe du court-métrage de l'association kino qui était tourné ce jour-là dans l'épicerie. La mairie avait été prévenue et le tournage était autorisé, mais la police n'avait pas été mise au courant de la scène, qui pouvait alerter les passants et justifier cet appel.

Julia Galan