BFMTV

"Minute" condamné pour homophobie après une Une sur le mariage pour tous

Le journal "Minute" a été condamné mardi 20 mai après une plainte de l'association SOS Homophobie.

Le journal "Minute" a été condamné mardi 20 mai après une plainte de l'association SOS Homophobie. - -

L'association SOS Homophobie a annoncé mardi sur Twitter la condamnation du journal "Minute" à une amende de 4.000 euros et 3.000 euros de dommages et intérêts, après sa une polémique sur le mariage homosexuel, en juillet 2012.

Le journal d'extrême droite Minute a été condamné mardi pour injure et incitation à la haine après sa une polémique sur le mariage homosexuel, annonce SOS Homophobie, qui poursuivait le journal, dans un tweet. Il écope d'une amende de 4.000 euros et 3.000 euros de dommages, poursuit l'association dans un communiqué.

"Mariage homo: bientôt ils vont pouvoir s'enfiler... la bague au doigt", titrait Minute sur sa une litigieuse, en juillet 2012. Un traitement qui relève de l'homophobie a donc tranché la justice, mardi.

Condamnation du journal Minute pour injures et incitation à la haine 4000

Lors de l'audience du 25 mars dernier, Me Kevin Grossman, avocat de l'association SOS homophobie, avait également relevé une phrase d'un article de Minute, publié dans le même numéro, qui demandait, à propos de la question de la filiation: "et pourquoi pas Médor ou le chat du voisin ?". Pour l'avocat, Minute associait alors les homosexuels aux pratiques zoophiles.

Cette condamnation est "une victoire pour une liberté d’expression respectueuse de tou-te-s, de toutes les orientations sexuelles et identités de genre, y compris par voie de presse", s'est réjouit SOS Homophobie mardi.

S. C. avec AFP