BFMTV

Mineur mort à Montpellier: l'autopsie prévue dans la journée

Un homme a été retrouvé mort et l'autre blessé dans une rue du quartier Astruc de Montpellier, mercredi 30 mars.

Un homme a été retrouvé mort et l'autre blessé dans une rue du quartier Astruc de Montpellier, mercredi 30 mars. - Google Street View

Deux hommes ont été jetés d'une voiture mercredi à Montpellier, dont l'un a été retrouvé mort. Une enquête pour "enlèvement et séquestration suivie de mort" a été ouverte.

On n'en sait un peu plus sur l'étrange fait divers qui a eu lieu mercredi à Montpellier. Un mineur de 17 ans avait été jeté d'une voiture et retrouvé mort avant que les secours n'aient pu faire quoi que ce soit. Alors que le procureur de la République Christophe Barret a annoncé l'ouverture d'une enquête pour "enlèvement et séquestration suivie de mort", Midi Libre révèle dans une enquête plusieurs éléments sur l'identité de la victime et les circonstances de cette mort. 

D'après le journal régional, le mineur retrouvé mort était domicilié à Creissan, dans la région de Béziers et "les premières constatations médico-légales laissent penser que ce jeune était déjà mort depuis au moins deux heures". L'autopsie du corps doit avoir lieu jeudi dans la journée.

La victime avait été retrouvée au pied de la maison de quartier Jacques-Prévert, dans la cité Astruc, aux côtés d'un homme de 21 ans légèrement blessé. L'une de ses personnes était dénudée, l'autre en caleçon d'après Midi Libre. Ces deux personnes avaient été jetées un peu plus tôt d'une voiture, a confirmé mercredi le procureur de la République.

"Enlevés sous la menace d'un fusil"

La personne rescapée, également domiciliée dans le Biterrois, aurait été placée en garde à vue à l'hôpital selon le journal régional, révélant également qu'elle aurait "probablement essayé de tirer le corps de l'autre victime sur plusieurs mètres jusqu'à ce que l'alerte soit donnée".

"D'après les premiers mots confiés par le blessé aux secouristes, les deux hommes pourraient avoir été enlevés la veille sous la menace d'un fusil, par plusieurs individus, dans le secteur du Plan-Cabanes [un autre quartier de Montpellier], avant d'être conduits en voiture dans un endroit encore non identifié pour y être dénudés puis roués de coups", écrit encore Midi Libre.

Les enquêteurs ont mené mercredi des perquisitions au domicile des deux victimes et des auditions de leurs proches. Les bandes de vidéosurveillance alentour sont également en cours d'exploitation.

Ma. G.