BFMTV

Meurtre de Tom: le suspect ne nie plus les faits

Le jardin de la maison abandonnée où a été retrouvé le corps de Tom, 9 ans, le 29 mai 2018 au Hérie-la-Viéville.

Le jardin de la maison abandonnée où a été retrouvé le corps de Tom, 9 ans, le 29 mai 2018 au Hérie-la-Viéville. - François Lo Presti - AFP

INFO BFMTV - En garde à vue depuis 48h, le suspect interpellé après la découverte du corps sans vie d'un enfant de 9 ans évoque des "flashs" et ne nie plus les faits.

Selon des sources concordantes interrogées par BFMTV, le suspect placé en garde à vue depuis la découverte du corps d'un enfant de 9 ans lundi soir dans l'Aisne ne nie plus les faits dont il est soupçonné. Une enquête a été ouverte pour "meurtre précédé, accompagné ou suivi d’un autre crime".

Ces mêmes sources rapportent que le jeune homme de 27 ans, un voisin de la victime en garde à vue depuis mardi matin, se souvient de certaines séquences qui tendent à confirmer sa présence sur les lieux du crime. Il évoque notamment des "flashs" où il se revoit frapper l'enfant, sans se souvenir du reste. 

Lundi après-midi, Tom, 9 ans, a disparu après être allé cueillir des cerises dans le jardin d'une maison abandonnée en compagnie de son meilleur ami. "Le gardé à vue est la dernière personne à avoir vu la victime en vie", a assuré le procureur de la République de Laon mercredi. 

Quelques heures plus tard, le corps "quasiment dénudé" et sans vie du petit garçon a été retrouvé "dans un endroit difficile d'accès" sur le terrain de la maison abandonnée, sous des orties et une palette en bois. L'autopsie a permis de déterminer qu'il était mort d'un traumatisme crânien. "Des traces de viol ont été mises en évidence", a également confirmé le procureur.

L.A., avec Sarah-Lou Cohen