BFMTV

Médicaments mal conditionnés: enquête sur la mort d'un patient

Les médicaments de la boîte Furosémide Teva ont été remplacés par erreur par des somnifères.

Les médicaments de la boîte Furosémide Teva ont été remplacés par erreur par des somnifères. - -

Un homme de 91 ans est mort samedi d'un œdème pulmonaire aigu. La police soupçonne que l'homme soit mort à cause d'une erreur de médicaments, mal conditionnés.

Sylvain Pascuali avait 91 ans lorsqu'il est mort, chez lui, à Marseille. L'autopsie a conclu dimanche à un œdème pulmonaire aigu. Selon le procureur de la République, ce genre de symptôme mortel peut être consécutif à la non-prise de diurétiques.

Or, pendant plusieurs jours avant sa mort, Sylvain Pascuali aurait absorbé des somnifères, en pensant prendre ses médicaments pour la tension artérielle. Une erreur due à un problème de conditionnement. Des lots de diurétiques ont été remplacés par des cachets pour dormir...

"Cela faisait une semaine qu'on trouvait qu'il n'arrêtait pas de dormir, cela nous avait alarmé, ma soeur avait appelé le médecin, qui avait décidé de lui enlever quelques cachets qu'il prenait le soir, mais cela continuait. Comme il ne prenait plus son cachet pour le coeur, il avait de l'eau dans les poumons, il s'étouffait. Samedi soir, cela lui a été fatal", témoigne sa fille.

Deux lots concernés par le mauvais conditionnement

Une enquête est en cours pour savoir comment une telle erreur a pu être commise sur une chaîne de médicaments en principe bien contrôlée. "Au moment où je vous parle, nous n'avons pas d'explication industrielle à cette erreur. Nous n'excluons aucune piste", confie Erick Roche, le président du groupe Teva en France.

L’infirmière qui lui administrait ses medicaments ainsi que le pharmacien de la victime doivent être entendus. Depuis un peu plus d'un an, le nonagénaire, qui avait également du cholestérol, prenait ce diurétique deux fois par jour. Son ordonnance de Furosémide (spécialité générique du Lasilix) lui avait été renouvelée le 2 juin.

Deux lots sont concernés par le mauvais conditionnement. Il s'agit des lots Y175 (date d'expiration: 08/2015) et Y176 (date d'expiration: 08/2015), soit "95.000 boîtes par lot", précise l'Agence du médicament. Un numéro vert, le 0800.51.34.11, a été mis en place.


A LIRE AUSSI:

>> Médicaments mal conditionnés: les somnifères peuvent être à l'origine du décès

>> ?Furosémide: enquête de l'Agence du médicament dans l'usine Teva

Alexandra Gonzalez avec Mélanie Vecchio