BFMTV

Mediator: le procès reprend en l'absence de Servier

Jacques Servier (d.) entouré de ses avocats, mardi, dans la salle d'audience du tribunal de Nanterre.

Jacques Servier (d.) entouré de ses avocats, mardi, dans la salle d'audience du tribunal de Nanterre. - -

Le fondateur des laboratoires Servier ne s'est pas présenté mercredi, au second jour de son procès, pour "raisons de santé". L'audience a repris mercredi en début d'après-midi.

Mardi, au premier jour de son procès, il avait quitté l'audience au bout de deux heures. Il ne faut pas s'attendre à le voir mercredi. Jacques Servier, 91 ans, ne doit pas se présenter à l'audience du procès Mediator, a annoncé la porte-parole des Laboratoires Servier.

Quelques minutes avant la reprise de l'audience, mercredi en début d'après-midi, Lucy Vincent a précisé que Jacques Servier ne serait pas présent. "Son cardiologue lui a interdit de venir aujourd'hui", a-t-elle précisé devant quelques journalistes. "Vous avez pu constater son état de santé hier", a-t-elle ajouté.

Comparution pour "tromperie aggravée"

Malgré l'absence de l'accusé, le procès a bien repris mercredi. Le tribunal a rejeté un argument de procédure de la défense, et a décidé de "joindre les autres incidents au fond".

Le Mediator, médicament produit et commercialisé par les laboratoires Servier entre 1976 et 2009, est accusé d'avoir déjà causé des centaines, voire plus d'un millier de morts en France. Soupçonné d'avoir sciemment dissimulé la dangerosité de son produit, Jacques Servier doit répondre de "tromperie aggravée".

M. T. avec AFP