BFMTV

Marseille: une crèche oublie un enfant de 2 ans dans un parc

Un crèche à Chennevières (Photo d'illustration).

Un crèche à Chennevières (Photo d'illustration). - BFMTV

L'enfant de 2 ans a été oublié dans un parc marseillais par les accompagnateurs de sa crèche, qui ont omis de recompter les enfants avant de partir, le 22 mai dernier. Sa mère a annoncé vouloir porter plainte contre l'établissement.

La mère d'un petit garçon de 2 ans a annoncé qu'elle allait porter plainte, alors que son fils a été oublié par la crèche dans un parc du IIe arrondissement de Marseille, rapporte le journal le Parisien

Le mercredi 22 mai dernier, comme d'habitude, le personnel de la crèche "la Patate" a emmené les dix enfants faire un tour dans un parc de Marseille. Mais cette fois, les accompagnateurs n'ont pas compté les enfants en partant. Ils sont donc repartis sans le petit Pablo, 2 ans, resté dans le parc. Le garçonnet s'est retrouvé tout seul pendant plusieurs minutes, avant qu'un homme ne le ramène de lui-même à la crèche. 

Pablo est "extrêmement choqué et souffre d’insomnie"

"Ils ont oublié de compter les enfants et Pablo a erré dans la rue pendant une demi-heure avant qu’un homme ne le trouve et ne le ramène à la crèche", raconte Marianne Schlegel, sa mère au Parisien.
"Le personnel n’a pas pris l’identité de cette personne ni ses coordonnées et ne nous a prévenus que le soir de ce qui c’était passé, c’est inadmissible", tonne-t-elle.

La mère de l'enfant, particulièrement bouleversée que son fils ait été laissé seul puis raccompagné par un total inconnu, a fait savoir au journal francilien qu'elle avait saisi les services de la mairie et la Protection maternelle et infantile (PMI).

"Atterrée par la réaction de la crèche", elle a également indiqué à 20 Minutes avoir porté plainte contre la crèche. D'autant que Pablo lui a confié que "ce monsieur n'était pas gentil". Marianne Schlegel cherche désormais à retrouver la trace de cet homme.

"Aujourd’hui, il est extrêmement choqué, souffre d’insomnie, il est mutique et nous demande constamment pourquoi la crèche l’a laissé tout seul dans la rue", rapporte sa mère. "Pablo voit un pédopsychiatre depuis cette histoire et n’a pas remis les pieds à la crèche! Je m’inquiète des traces que cela va laisser chez lui dans l’avenir, mais aussi pour les autres enfants", déplore-t-elle.
Jeanne Bulant