BFMTV

Marseille : le plan anti-braquages prolongé

-

- - -

A Marseille, le plan Danton, ou le plan anti hold-up, mis en œuvre à l'occasion des fêtes de fin d'année afin de prévenir les braquages, est désormais activé. Exceptionnellement, il se prolongera jusqu'à la fin des soldes d’hiver.

A Marseille, la police est sur le qui-vive. Le plan Danton, prévu pour prévenir les braquages, a été déclenché dès la mi-novembre à l’occasion des fêtes de fin d’année. Exceptionnellement, il sera prolongé jusqu’à la fin des soldes d’hiver, en février.

Il faut dire que 300 attaques à main armée ont déjà eu lieu cette année à Marseille : le dispositif a donc été déclenché avec plusieurs semaines d’avance, en centre-ville et dans les centres commerciaux. Une présence policière qui rassure les clients, mais aussi les commerçants : pendant cette période, les tiroirs-caisse sont bien remplis, et l’angoisse du braquage est omniprésente.

"J'ai peur de me prendre une balle perdue"

"Il y a une vraie tension dans les boutiques, explique une commerçante marseillaise. Les gens ont peur et on est obligés de surveiller la caisse en permanence. Une bijouterie voisine s’est fait braquer quatre ou cinq fois." "Moi, j'ai peur de me promener et de me prendre une balle perdue", ajoute une cliente.

Chaque jour, 350 policiers, dont plus de 200 rien qu’à Marseille, et une centaine de gendarmes sont mobilisés dans tout le département.

Thomas de Rochechouard et Perrine Baglan