BFMTV

Marne: soupçonné de cambriolages, il gifle un gendarme alors qu'il allait être relaxé

La voiture encastrée dans la pizzeria.

La voiture encastrée dans la pizzeria. - BFMTV

Un Rémois de 42 ans soupçonné d'avoir commis un cambriolage a été condamné à six mois de prison ferme pour avoir giflé un gendarme pendant un interrogatoire.

C'est un coup de sang que Johnny Goursaud va longtemps regretter. L'Union raconte l'histoire de ce Rémois de 42 ans au casier judiciaire bien garni (23 condamnations, dont 14 pour vols), qui aurait peut-être pu s'éviter six mois en prison s'il n'avait pas giflé un gendarme lors d'un interrogatoire. 

Après le cambriolage de deux hangars agricoles à Romery (Marne), une camionnette en panne est retrouvée par les gendarmes dans les environs. Elle s'avère appartenir à la compagne de Johnny Goursaud. 

Cette nuit-là, un agriculteur aurait justement permis à "plusieurs individus qui déambulaient dans la campagne après être tombés en panne" d'utiliser son téléphone, relate l'Union. Le numéro qu'ils ont appelé est celui de la femme de Johnny Goursaud, qui a pourtant déclaré le vol du véhicule au commissariat de Reims. 

Après avoir interrogé sa femme, qui s'est dite "obligée" de déclarer le véhicule comme volé, le Rémois est placé en garde à vue et interrogé. Il se dit innocent et assure qu'il n'était même pas dans la région ce soir-là. Les questions des enquêteurs finissent par l'énerver: c'est là qu'il renverse deux ordinateurs et gifle un gendarme. 

Tout ça pour rien: en comparution immédiate devant le tribunal correctionnel de Reims, il a été relaxé pour les cambriolages. Mais pas pour la détention illégale d'un fusil retrouvé chez lui, ni la gifle sur un gendarme, qui l'envoient pour six mois en prison.

J.E.H