BFMTV

Marc Trévidic: "On a repéré tellement de jihadistes, qu'on n'a pas assez d'OPJ pour les arrêter"

"Il y a des opérations antiterroristes toutes les semaines ces derniers temps", a déclaré Marc Trevidic sur le plateau de Ruth Elkrief, ce mardi, sur BFMTV. Mais "nous n'avons pas assez d'enquêteurs", a regretté le juge antiterroriste, plaidant pour des moyens supplémentaires.

Quelques heures après l'agression au couteau de trois militaires à Nice, et moins d'un mois après les attentats de Paris, le juge antiterroriste Marc Trévidic était l'invité de Ruth Elkrief, ce mardi à 19 heures.

La France fait face à "deux dangers aujourd'hui: l'attentat très organisé, et le jihad pulsionnel, a expliqué le juge d’instruction au pôle antiterroriste du tribunal de grande instance de Paris. En un mois, on a vu les deux à l'œuvre".

"Il faut augmenter les moyens du judiciaire"

"Il y a des opérations antiterroristes toutes les semaines ces derniers temps", a ajouté le magistrat, déplorant le manque de moyens de la justice pour y faire face. "Nous n'avons pas assez d'enquêteurs, a regretté Marc Trévidic. Et on a repéré tellement de jihadistes, qu'on n'a pas assez d'OPJ [officiers de police judiciaire, ndlr] pour les arrêter".

Face à ces nouveaux défis, les dernières mesures antiterroristes de Bernard Cazeneuve ne "concernent essentiellement (que) le renseignement. Il faut augmenter les moyens du judiciaire", a-t-il martelé sur BFMTV.

C. P.