BFMTV

Manifestations interdites à Paris aux abords du concert d'une star congolaise

Le chanteur congolais Fally Ipupa.

Le chanteur congolais Fally Ipupa. - SIA KAMBOU / AFP

Un périmètre de sécurité a été instauré autour de l'AccorHotels Arena et le préfet de police a interdit au total sept manifestations déclarées en lien avec le concert de Fally Ipupa, star congolaise au 1,4 million d'abonnés sur Youtube.

Des manifestations prévues autour de l'AccorHotels Arena à Paris ce vendredi soir, au moment du concert de la star congolaise Fally Ipupa, ont été interdites par la Préfecture de police qui craint des troubles à l'ordre public.

Ce concert suscite "une mobilisation croissante sur les réseaux sociaux" d'opposants au régime de Kinshasa. "Plusieurs appels à manifester aux abords de la salle avec l'intention d'en découdre avec les spectateurs du concert" ont été lancés, a indiqué vendredi la PP dans un communiqué.

Un périmètre de sécurité autour de la salle

Un périmètre de sécurité a donc été instauré autour de la salle et le préfet de police a interdit au total sept manifestations déclarées en lien avec le concert de la star congolaise, au 1,4 million d'abonnés sur Youtube.

Vendredi à la mi-journée, les forces de l'ordre avaient d'ores et déjà procédé à deux interpellations et 11 verbalisations dans le secteur de Bercy, dans le cadre des interdictions, a affirmé la préfecture de police sur Twitter.

Des motifs politiques

En 2017, un concert de Fally Ipupa dans une autre salle parisienne avait déjà été annulé par arrêté préfectoral pour risques de "troubles graves à l'ordre public".

Des militants de la diaspora congolaise manifestent régulièrement contre les artistes qui se produisent en France ou en Belgique et qu'ils accusent d'être proches du président Kabila et de son successeur Félix Tshisekedi.

F.B. avec AFP