BFMTV

Manifestations contre la loi "sécurité globale": au moins 142 interpellations à Paris

Des policiers procèdent à une interpellation, samedi 12 novembre 2020 à Paris

Des policiers procèdent à une interpellation, samedi 12 novembre 2020 à Paris - Christophe Archambault - AFP

Dans la capitale, cette nouvelle manifestation contre la proposition de loi s'est élancée depuis la place du Châtelet et s'achève place de la République. La police a déployé un impressionnant dispositif.

C'est à une bataille de communication que se livre l'exécutif alors qu'une nouvelle fois, plusieurs villes de France sont le théâtre, ce samedi, d'une mobilisation contre la proposition de loi dite "sécurité globale". Peu après 19 heures, le ministre de l'Intérieur Gérald Darmanin a annoncé que 142 personnes avaient été interpellées dans les rues de Paris, où la manifestation s'est élancée à 14h30 depuis la place du Châtelet pour s'achever progressivement place de la République.

"Déjà 24 interpellations à Paris et saisies d’outils qui n'ont pas leur place dans une manifestation. Merci aux policiers et gendarmes mobilisés aujourd’hui contre les casseurs", a écrit Gérald Darmanin sur Twitter, avant que le bilan ne soit revu à la hausse à plusieurs reprises.

Le ministre de l'Intérieur a ensuite mis à jour à plusieurs reprises ce bilan, évoquant 81 interpellations à 15h50, puis 119 à 17h50 et enfin 142 à 19h.

Un important dispositif de sécurité avait été mis en place et les forces de l'ordre ont encadré le cortège, en utilisant des canons à eau en fin de manifestation, place de la République.

Des images saisies par un confrère de L'Obs témoignent également de la taille impressionnante de ce dispositif.

Jules Pecnard et Jérémy Maccaud