BFMTV

Manif pour tous: un journaliste de l'AFP roué de coups

Un journaliste-photographe de l'AFP a été victime d'une agression d'une rare violence, dimanche, lors de la manifestation d'opposants au mariage homosexuel

Un journaliste-photographe de l'AFP a été victime d'une agression d'une rare violence, dimanche, lors de la manifestation d'opposants au mariage homosexuel - -

Alors qu'il photographiait les affrontements entre manifestants et forces de l'ordre, un photographe de l'AFP a été projeté à terre par un violent coup de pied, puis roué de coups par plusieurs individus casqués, notamment à coups de barre de fer.

Dimanche soir, peu après la dispersion de la Manif pour tous aux Invalides, de violents incidents ont éclaté entre quelques 300 fauteurs de trouble et la police. Des barrières en fer et des fumigènes ont été jetées sur les CRS et gendarmes mobiles, ainsi que de nombreuses bouteilles de bière voire des pavés sur des journalistes à cris de "journalistes collabos".

Un journaliste-photographe de l'AFP a été victime d'une agression d'une rare violence, filmée par une caméra d'i>Télé. Alors qu'il photographiait les affrontements entre manifestants et forces de l'ordre, le journaliste a été projeté à terre par un violent coup de pied, puis roué de coups par plusieurs individus casqués, notamment à coups de barre de fer.

Selon l'AFP, le journaliste, légèrement blessé, a reçu ses premiers soins sur place par la Croix Rouge.

La police a interpellé plus de 350 personnes au cours du week-end, en particulier à l'issue des échauffourées avec les forces de l'ordre qui ont fait 36 blessés. Sur les quelque 350 personnes interpellées, environ 250 ont été placées en garde à vue.


À LIRE AUSSI: >> Manif pour tous: Valls condamne des violences causées par "l'extrême droite"

>> Mariage homo: 350 interpellations en marge de la démonstration de force des opposants

Caroline Piquet