BFMTV

Lyon: suicide en prison du père qui avait égorgé ses enfants

Le père avait été interpellé au mois de juin (illustration)

Le père avait été interpellé au mois de juin (illustration) - -

Interpellé samedi 18 juin à Lyon, Julian Stevenson avait été mis en examen après avoir avoué le meurtre de ses deux enfants.

Le père britannique qui avait égorgé ses deux enfants à Lyon le 18 juin dernier s'est suicidé lundi en prison, a-t-on appris mardi auprès du parquet confirmant une information du Progrès.

"Il s'est pendu dans une salle de sports réservée aux détenus à l'isolement", a précisé cette source, "à l'aide des agrets qui servent à la musculation".

"L'action publique est éteinte" avec le décès du suspect, indique le parquet.

Égorgés avec un couteau de cuisine

Interpellé samedi 18 juin à Lyon, Julian Stevenson avait été mis en examen après avoir avoué le meurtre de ses deux enfants alors qu'il était en cours d'une procédure de divorce conflictuelle précisément sur la question de leur garde.

Il bénéficiait au départ d'un droit de visite normal de ses enfants à son domicile jusqu'à des violences sur son épouse en 2010. Le week-end du drame était le premier où il pouvait recevoir ses enfants, chez lui, sans la présence d'un tiers.

Des images video le montrent avec ses enfants dans un restaurant fast-food et dans une boulangerie le samedi après-midi. C'est ensuite à son domicile qu'il les a égorgés tous les deux avec un couteau de cuisine.

C'est en venant chercher ses enfants, le samedi en fin d'après-midi, dans l'ancien appartement familial où le père vivait désormais seul à Saint-Priest, près de Lyon, que la mère aide-comptable avait découvert le drame.

Le père avait été interpellé un peu plus tard dans la soirée, marchant dans la rue couvert de sang.