BFMTV

Lyon: la mosquée Essalem incendiée, la piste criminelle privilégiée

La mosquée Essalem, dans le 2e arrondissement, a été pris pour cible cette nuit. La piste criminelle étant privilégiée, une enquête a été ouverte.

Un incendie est survenu dans la nuit de mercredi à jeudi à la mosquée Essalem, dans le 2e arrondissement de Lyon. Le feu s'est déclenché sur la porte extérieure du lieu de culte, au niveau de la salle de prière, rue Delandine. Le sinistre n'a pas fait de blessé, seuls quelques dégâts matériels sont à déplorer.

Les pompiers ont été alertés aux alentours de 2 heures du matin par des voisins. Seize soldats du feu et cinq véhicules ont été mobilisés éteindre le feu, qui a été rapidement maîtrisé.

Une enquête ouverte

Selon les premiers éléments recueillis sur place par les pompiers, l'incendie de la mosquée serait "a priori" criminel.

Le départ de feu volontaire est également la piste privilégiée par la police. Le parquet a saisi la Direction départementale de la sécurité publique et une enquête a été ouverte. Les constatations vont être réalisées ce jeudi matin.

Le maire du 2e "condamne fermement" l'incendie

Sur Twitter, le maire du 2e arrondissement de Lyon, Pierre Oliver, a déclaré qu'il condamnait "fermement l'incendie de la Mosquée Essalem à Lyon 2e - qui selon les premiers éléments - serait d'origine criminelle".

Sur Twitter toujours, Kamel Kabtane, le recteur de la mosquée de Lyon, a lui aussi réagi à l'incendie. "La mosquée de Perrache a fait l'objet cette nuit d'une tentative d'incendie. Les criminels de la nuit sont encore à pieds d'œuvre. Jusqu'à quand ?", s'est-il interrogé.

Dans son tweet, le recteur fait référence à un autre incendie de mosquée, survenu la semaine dernière. Dans la nuit de jeudi à vendredi, c'est la mosquée de Bron qui a été pris pour cible. Là aussi, la piste criminelle est privilégiée par les enquêteurs.

Juliette Mitoyen Journaliste BFM Régions