BFMTV

Lot-et-Garonne: un quadragénaire mis en examen pour avoir tué et brûlé un homme

Image d'illustration

Image d'illustration - AFP

Le suspect, déjà incarcéré pour un incendie volontaire et des violences la nuit du meurtre, nie les faits qui lui sont reprochés.

Un homme de 45 ans, soupçonné d'avoir roué de coups un autre homme avant de le brûler, le 8 novembre dernier à Villeneuve-sur-Lot (Lot-et-Garonne), a été mis en examen ce mercredi à Agen pour "homicide volontaire", a-t-on appris ce jeudi de source proche de l'enquête.

Le corps partiellement calciné de la victime, Christian Alcatraz, avait été retrouvé une ceinture autour du cou, sur un trottoir à Villeneuve-sur-Lot, selon la même source. Les circonstances du meurtre et les liens éventuels entre le suspect et la victime restent floues à ce stade.

Séjour en hôpital psychiatrique et plusieurs condamnations

Le suspect, Rachid Loukili, a déjà séjourné en hôpital psychiatrique et été condamné à plusieurs reprises notamment en 2010 par la cour d'assises du Lot-et-Garonne pour un braquage à main armée. Il était "sous l'emprise de stupéfiants, d'alcool et de médicaments" au moment des faits, la nuit du 8 novembre. Devant les enquêteurs, Rachid Loukili a nié les faits qui lui sont reprochés, "affirmant qu'il ne souvient plus de rien", a précisé cette source.

Le prévenu déjà incarcéré pour incendie volontaire

Au moment de sa mise en examen pour cet homicide, le prévenu purgeait déjà une peine de deux ans de prison ferme prononcée le 1er décembre dernier, pour un incendie volontaire et des violences dans un bar commis la nuit du meurtre de Christian Alcatraz, selon cette même source.

Pendant la détention de Rachid Loukili, l'enquête sur le meurtre de Christian Alcatraz a permis d'établir que les traces de sang retrouvées sur les chaussures du suspect correspondaient bien au sang de la victime.

S.Z avec AFP