BFMTV

Limoges: soupçonnée d'avortements sur les juments de son ex

BFMTV

L'infirmière a elle provoqué des avortements sur les juments de son ex-compagnon pour se venger de lui? C'est à cette curieuse question que devait répondre, mardi, le tribunal correctionnel de Limoges.

La prévenue, âgée de 53 ans, comparaissait devant le tribunal pour une vingtaine d'avortements équins en deux ans dans le haras de son ancien ami. Elle est soupçonnée d'avoir pratiqué des injections à des juments en pleine santé dans le but de leur faire perdre leur poulain.

Lors de l'audience, le propriétaire a indiqué avoir initialement pensé à une maladie. Puis il a décidé d'enquêter, et mis en place des caméras, dont il a transmis les vidéos aux forces de l'ordre. La nuit du 26 au 27 février 2011, des gendarmes ont relevé sur celles-ci le passage d'une femme dont l'allure, la silhouette et les vêtements correspondent à la description de l'ex-compagne de l'éleveur. Or elle-ci était en conflit avec l'homme sur des questions de pension alimentaire.

A la barre, l'infirmière a nié les faits. Six mois de prison ont cependant été requis contre elle pour des "sévices graves envers des animaux domestiques". Le jugement doit être rendu le 25 juin.

M. T. avec AFP