BFMTV

Lille: deux policiers de la PAF en garde à vue pour "extorsion" sur des vendeurs de fleurs

BFMTV

Deux policiers de la police aux frontières (PAF) soupçonnés d'avoir "racketté" des vendeurs de fleurs étaient en garde à vue vendredi à Lille. Ils devaient être présentés à un juge d'instruction dans la journée, a-t-on appris de source judiciaire.

Ils sont soupçonnés "d'extorsion sur des vendeurs de fleurs, ils les rackettaient", a expliqué e parquet de Lille. L'enquête avait été confiée à l'Inspection générale de la police nationale (IGPN), a précisé le parquet, sans donner plus de précisions sur le contenu de l'affaire, dans l'attente d'une conférence de presse du procureur à 15h30.

Selon le quotidien régional La Voix du Nord, trois vendeurs de roses ambulants, originaires du Bangladesh, avaient déposé plainte, se disant victimes de racket et parfois de violences de la part d'une patrouille de la PAF, lors de contrôles d'identité nocturnes à Lille, depuis plusieurs mois.